L'étape a commencé par une première partie de course qui a vu six coureurs s'échapper : Danny Van poppel (Intermarché-Wanty Gobert), Anthony Pérez (Cofidis), Franck Bonnamour (B&B Hotels), Ide Schelling (Bora-Hangsrohe) et Cristian Rodriguez (Total Direct Energie). Les six hommes se disputaient le premier maillot à pois, récompensant le meilleur grimpeur. C'est le Néerlandais Ide Schelling qui gagnait la bataille en franchissant en premier les sommets des côtes de Stang Ar Garront et de Saint-Rivoal. La course a également été marquée par deux chutes. La première a eu lieu au kilomètre 152. Une spectatrice provoquait la chute de l'Allemand Tony Martin (Jumbo-Visma). Le coureur entrainait dans sa chute une grande majorité du peloton. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Sony Colbrelli (Bahrein Victorious) et Caleb Ewan (Lotto-Soudal) parvenait à regagner le peloton après quelques kilomètres. A cinq kilomètres de l'arrivée, une nouvelle chute générale a eu lieu alors que la bataille pour le placement aux pieds de la côte de la Fosse-aux-Loups (3e catégorie, 3 km à 5,7 pour-cent) battait son plein. Parmi les victimes, le quadruple vainqueur de l'épreuve Chris Froome (Israël Start-Up nation). Le Britannique se relevait mais terminait l'étape avec 13 minutes de retard. Comme attendu, la course se jouait dans l'ascension finale de la côte de la Fosse-aux-Loups. A deux kilomètres de l'arrivée, Julian Alaphilippe état le premier à attaquer et place une accélération que ses adversaires ne parviennent pas à contrer. Parti très tôt dans la côte, le Français allait au bout de son effort et décrochait sa sixième victoire d'étape sur le Tour de France. Il terminait avec huit secondes d'avance sur l'Australien Michael Matthews (BikeExchange) et le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Dimanche, la deuxième étape reliera Perros-Guirec à Mûr-de-Bretagne Guerlédan (183,5 km). (Belga)

L'étape a commencé par une première partie de course qui a vu six coureurs s'échapper : Danny Van poppel (Intermarché-Wanty Gobert), Anthony Pérez (Cofidis), Franck Bonnamour (B&B Hotels), Ide Schelling (Bora-Hangsrohe) et Cristian Rodriguez (Total Direct Energie). Les six hommes se disputaient le premier maillot à pois, récompensant le meilleur grimpeur. C'est le Néerlandais Ide Schelling qui gagnait la bataille en franchissant en premier les sommets des côtes de Stang Ar Garront et de Saint-Rivoal. La course a également été marquée par deux chutes. La première a eu lieu au kilomètre 152. Une spectatrice provoquait la chute de l'Allemand Tony Martin (Jumbo-Visma). Le coureur entrainait dans sa chute une grande majorité du peloton. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Sony Colbrelli (Bahrein Victorious) et Caleb Ewan (Lotto-Soudal) parvenait à regagner le peloton après quelques kilomètres. A cinq kilomètres de l'arrivée, une nouvelle chute générale a eu lieu alors que la bataille pour le placement aux pieds de la côte de la Fosse-aux-Loups (3e catégorie, 3 km à 5,7 pour-cent) battait son plein. Parmi les victimes, le quadruple vainqueur de l'épreuve Chris Froome (Israël Start-Up nation). Le Britannique se relevait mais terminait l'étape avec 13 minutes de retard. Comme attendu, la course se jouait dans l'ascension finale de la côte de la Fosse-aux-Loups. A deux kilomètres de l'arrivée, Julian Alaphilippe état le premier à attaquer et place une accélération que ses adversaires ne parviennent pas à contrer. Parti très tôt dans la côte, le Français allait au bout de son effort et décrochait sa sixième victoire d'étape sur le Tour de France. Il terminait avec huit secondes d'avance sur l'Australien Michael Matthews (BikeExchange) et le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Dimanche, la deuxième étape reliera Perros-Guirec à Mûr-de-Bretagne Guerlédan (183,5 km). (Belga)