"Je prends jour après jour, demain il y a une étape, après-demain il y en a une autre et après seulement c'est Paris, on en parlera à ce moment-là", a lâché Jonas Vingegaard à l'interview à l'arrivée savourant d'abord son succès du jour, le 2e dans ce Tour après sa victoire au Col du Granon dans la 11e étape. "C'est incroyable. Ce matin, j'ai dit à ma femme et ma fille que je voulais gagner pour elles. Et je l'ai fait. Je suis vraiment, vraiment très heureux d'avoir gagné pour mes deux femmes à la maison. Ce fut incroyablement dur et j'étais content d'en avoir fini, mais je suis très heureux d'avoir gagné. Il reste encore deux jours avant d'arriver à Paris, on doit rester encore concentré". Dans la descente du Col de Spandelles, Tadej Pogacar a chuté quelques instants après une frayeur du Danois qui, lui, est resté sur le vélo. Vingegaard a attendu le Slovène. "Il a manqué un virage et a glissé sur le gravier, il a voulu repartir, mais le vélo s'est dérobé sous lui et il est tombé. Je l'ai attendu, mais je voudrais surtout remercier tous mes équipiers, ils ont été incroyables et je n'aurais pas pu gagner sans eux", a ajouté Vingegaard qui possède désormais 3:26 d'avance sur Pogacar, qui l'a remercié pour son geste après sa chute. (Belga)

"Je prends jour après jour, demain il y a une étape, après-demain il y en a une autre et après seulement c'est Paris, on en parlera à ce moment-là", a lâché Jonas Vingegaard à l'interview à l'arrivée savourant d'abord son succès du jour, le 2e dans ce Tour après sa victoire au Col du Granon dans la 11e étape. "C'est incroyable. Ce matin, j'ai dit à ma femme et ma fille que je voulais gagner pour elles. Et je l'ai fait. Je suis vraiment, vraiment très heureux d'avoir gagné pour mes deux femmes à la maison. Ce fut incroyablement dur et j'étais content d'en avoir fini, mais je suis très heureux d'avoir gagné. Il reste encore deux jours avant d'arriver à Paris, on doit rester encore concentré". Dans la descente du Col de Spandelles, Tadej Pogacar a chuté quelques instants après une frayeur du Danois qui, lui, est resté sur le vélo. Vingegaard a attendu le Slovène. "Il a manqué un virage et a glissé sur le gravier, il a voulu repartir, mais le vélo s'est dérobé sous lui et il est tombé. Je l'ai attendu, mais je voudrais surtout remercier tous mes équipiers, ils ont été incroyables et je n'aurais pas pu gagner sans eux", a ajouté Vingegaard qui possède désormais 3:26 d'avance sur Pogacar, qui l'a remercié pour son geste après sa chute. (Belga)