"J'ai simplement attaqué car c'est la meilleure défense", a reconnu Pogacar en conférence de presse après la course. "Cela s'est très bien passé. On connaissait la dernière ascension depuis le Dauphiné de l'an dernier. Les grimpeurs d'Ineos n'étaient pas dans leur meilleure forme, donc je me suis dit que j'allais essayer. Lors de l'étape de vendredi, tout le monde roulait contre nous, c'est pour ça que j'ai tout donné pour créer un écart." Le Slovène est en tout cas en bonne voie pour se succéder à lui-même au palmarès de la Grande Boucle. Il compte 1:48 d'avance sur Wout van Aert, 2e, et 4:38 sur Alexey Lutsenko, troisième. "Je n'ai pas tué le Tour, la route est encore longue, tout peut arriver", a souligné 'Pogi'. " Samedi, j'ai créé un écart, peut-être que demain quelqu'un d'autre fera de même. Chaque jour, mes adversaires essaieront de me prendre du temps. Le fait de prendre le maillot jaune est peut-être une petite vengeance par rapport à vendredi. Je ne sais pas si j'attaquerais à chaque étape de montagne, probablement pas. Celle de demain est super dure." (Belga)

"J'ai simplement attaqué car c'est la meilleure défense", a reconnu Pogacar en conférence de presse après la course. "Cela s'est très bien passé. On connaissait la dernière ascension depuis le Dauphiné de l'an dernier. Les grimpeurs d'Ineos n'étaient pas dans leur meilleure forme, donc je me suis dit que j'allais essayer. Lors de l'étape de vendredi, tout le monde roulait contre nous, c'est pour ça que j'ai tout donné pour créer un écart." Le Slovène est en tout cas en bonne voie pour se succéder à lui-même au palmarès de la Grande Boucle. Il compte 1:48 d'avance sur Wout van Aert, 2e, et 4:38 sur Alexey Lutsenko, troisième. "Je n'ai pas tué le Tour, la route est encore longue, tout peut arriver", a souligné 'Pogi'. " Samedi, j'ai créé un écart, peut-être que demain quelqu'un d'autre fera de même. Chaque jour, mes adversaires essaieront de me prendre du temps. Le fait de prendre le maillot jaune est peut-être une petite vengeance par rapport à vendredi. Je ne sais pas si j'attaquerais à chaque étape de montagne, probablement pas. Celle de demain est super dure." (Belga)