Avant d'entamer les 187,5 kilomètres de la journée, Greg Van Avermaet avait déjà une petite idée derrière la tête. "Je voulais tenter quelque chose aujourd'hui", a-t-il confié après avoir franchi la ligne d'arrivée en 62e position à 13:12 du vainqueur du jour, Lilian Calmejane (Direct Énergie). "Ce fut une étape très compliquée. J'ai laissé pas mal d'énergie en tentant de partir avec Chavanel et Lutsenko en début d'étape. Heureusement, j'ai eu le temps d'un peu récupérer et ça m'a permis de m'échapper une seconde fois car les jambes tournaient bien". En tête parmi les huit fuyards, Van Avermaet ne faisait pas office de favori sur les pentes jurassiennes. "Je savais que ça allait être compliqué pour deux raisons. D'abord car plusieurs bons grimpeurs faisaient partie de ce groupe et ensuite parce que le peloton ne nous a jamais laissé suffisamment d'avance. Lorsque j'ai appris que nous n'avions que 1:20 d'avance au pied de la dernière difficulté, mon moral en a pris un coup", a poursuivi le coéquipier de Richie Porte. Finalement, c'est le jeune Lilian Calmejane qui s'est imposé sur la Station des Rousses. "J'ai perdu et on ne peut pas gagner à tous les coups. Mais je voulais vraiment tenter ma chance aujourd'hui. C'était d'ailleurs le moment idéal juste avant d'entamer une étape extrêmement difficile où il sera important de limiter la casse avant le jour de repos lundi. Mais je compte encore m'illustrer lors de la deuxième semaine car ces derniers jours ont été un peu monotones", a-t-il ajouté sourire aux lèvres. "Demain, l'important sera d'aider Richie. Nous ferons en sorte de l'amener en toute sécurité à l'arrivée car les prévisions météorologiques pourraient rendre l'étape piégeuse et compliquée". (Belga)

Avant d'entamer les 187,5 kilomètres de la journée, Greg Van Avermaet avait déjà une petite idée derrière la tête. "Je voulais tenter quelque chose aujourd'hui", a-t-il confié après avoir franchi la ligne d'arrivée en 62e position à 13:12 du vainqueur du jour, Lilian Calmejane (Direct Énergie). "Ce fut une étape très compliquée. J'ai laissé pas mal d'énergie en tentant de partir avec Chavanel et Lutsenko en début d'étape. Heureusement, j'ai eu le temps d'un peu récupérer et ça m'a permis de m'échapper une seconde fois car les jambes tournaient bien". En tête parmi les huit fuyards, Van Avermaet ne faisait pas office de favori sur les pentes jurassiennes. "Je savais que ça allait être compliqué pour deux raisons. D'abord car plusieurs bons grimpeurs faisaient partie de ce groupe et ensuite parce que le peloton ne nous a jamais laissé suffisamment d'avance. Lorsque j'ai appris que nous n'avions que 1:20 d'avance au pied de la dernière difficulté, mon moral en a pris un coup", a poursuivi le coéquipier de Richie Porte. Finalement, c'est le jeune Lilian Calmejane qui s'est imposé sur la Station des Rousses. "J'ai perdu et on ne peut pas gagner à tous les coups. Mais je voulais vraiment tenter ma chance aujourd'hui. C'était d'ailleurs le moment idéal juste avant d'entamer une étape extrêmement difficile où il sera important de limiter la casse avant le jour de repos lundi. Mais je compte encore m'illustrer lors de la deuxième semaine car ces derniers jours ont été un peu monotones", a-t-il ajouté sourire aux lèvres. "Demain, l'important sera d'aider Richie. Nous ferons en sorte de l'amener en toute sécurité à l'arrivée car les prévisions météorologiques pourraient rendre l'étape piégeuse et compliquée". (Belga)