Il est évident que depuis lors Greg Van Avermaet a commencé à enchaîner les succès. Vainqueur de Tirreno-Adriatico et du circuit Het Nieuwsblad début 2016, il s'est à nouveau imposé sur les routes du Tour à Le Lioran. Une victoire qui lui a permis de porter le maillot jaune pendant trois jours mais qui lui a surtout consenti d'emmagasiner de la confiance en soi. Une confiance qu'il a mis à profit un bon mois plus tard à Rio en devenant champion olympique sur un parcours sur le papier trop difficile pour lui. En 2017, le Waaslandien a continué à battre ses adversaires en levant les bras au Circuit Het Nieuwsblad, au GP de l'E3 Harelbeke, à Gand-Wevelgem et surtout à Paris-Roubaix où il a décroché son premier monument. Battu par Sagan lors de la troisième étape à Longwy, Van Avermaet veut sa revanche à Rodez. Il pourra compter sur trois facteurs en sa faveur. Premièrement l'absence de Sagan. Deuxièmement, une équipe complètement à sa disposition après l'abandon de Richie Porte et troisièmement l'expérience. Le final n'a en effet pas changé depuis la dernière fois et se jugera au sommet de la Côte de Saint-Pierre qui ne mesure que 570 mètres mais présente un pourcentage moyen de 9,6%. Greg Van Avermaet a de plus démontré que ses jambes sont au rendez-vous lors de cette deuxième semaine de Tour en terminant dans le Top 30 de la redoutable étape de ce vendredi à Foix. (Belga)

Il est évident que depuis lors Greg Van Avermaet a commencé à enchaîner les succès. Vainqueur de Tirreno-Adriatico et du circuit Het Nieuwsblad début 2016, il s'est à nouveau imposé sur les routes du Tour à Le Lioran. Une victoire qui lui a permis de porter le maillot jaune pendant trois jours mais qui lui a surtout consenti d'emmagasiner de la confiance en soi. Une confiance qu'il a mis à profit un bon mois plus tard à Rio en devenant champion olympique sur un parcours sur le papier trop difficile pour lui. En 2017, le Waaslandien a continué à battre ses adversaires en levant les bras au Circuit Het Nieuwsblad, au GP de l'E3 Harelbeke, à Gand-Wevelgem et surtout à Paris-Roubaix où il a décroché son premier monument. Battu par Sagan lors de la troisième étape à Longwy, Van Avermaet veut sa revanche à Rodez. Il pourra compter sur trois facteurs en sa faveur. Premièrement l'absence de Sagan. Deuxièmement, une équipe complètement à sa disposition après l'abandon de Richie Porte et troisièmement l'expérience. Le final n'a en effet pas changé depuis la dernière fois et se jugera au sommet de la Côte de Saint-Pierre qui ne mesure que 570 mètres mais présente un pourcentage moyen de 9,6%. Greg Van Avermaet a de plus démontré que ses jambes sont au rendez-vous lors de cette deuxième semaine de Tour en terminant dans le Top 30 de la redoutable étape de ce vendredi à Foix. (Belga)