"J'étais vraiment motivé à l'idée de tenter quelque chose dans mon pays", déclare Greg Van Avermaet. "L'année dernière lorsque la carte des étapes du Tour en Belgique a été dévoilée, j'ai décidé que j'allais viser d'être le premier au Mur de Grammont. C'est sans doute la seule fois dans ma carrière que le Tour passe par le Mur de Grammont, qui se trouve pas loin de chez moi. C'est toujours spécial de rouler devant son public, devant ses supporters, ses amis, sa famille. Il y avait une super ambiance au Mur, mais il fallait encore arriver premier au sommet. Ce n'était pas si facile. Meurisse est fort, je me méfiais de lui". Grâce à sa première place au sommet du Mur, Greg Van Avermaet a pris le maillot à pois, qu'il gardera encore dimanche lors du contre-la-montre par équipes. "Je suis content de prendre le premier maillot à pois. Certains pourraient être surpris de me voir dans un tel maillot demain. C'est toujours spécial d'avoir un maillot distinctif. J'avais pour objectif de faire quelque chose en Belgique. Ca serait bien si je peux garder ce maillot, mais je ne pense pas que je le défendrai après-demain. Mon principal objectif reste une victoire d'étape". (Belga)

"J'étais vraiment motivé à l'idée de tenter quelque chose dans mon pays", déclare Greg Van Avermaet. "L'année dernière lorsque la carte des étapes du Tour en Belgique a été dévoilée, j'ai décidé que j'allais viser d'être le premier au Mur de Grammont. C'est sans doute la seule fois dans ma carrière que le Tour passe par le Mur de Grammont, qui se trouve pas loin de chez moi. C'est toujours spécial de rouler devant son public, devant ses supporters, ses amis, sa famille. Il y avait une super ambiance au Mur, mais il fallait encore arriver premier au sommet. Ce n'était pas si facile. Meurisse est fort, je me méfiais de lui". Grâce à sa première place au sommet du Mur, Greg Van Avermaet a pris le maillot à pois, qu'il gardera encore dimanche lors du contre-la-montre par équipes. "Je suis content de prendre le premier maillot à pois. Certains pourraient être surpris de me voir dans un tel maillot demain. C'est toujours spécial d'avoir un maillot distinctif. J'avais pour objectif de faire quelque chose en Belgique. Ca serait bien si je peux garder ce maillot, mais je ne pense pas que je le défendrai après-demain. Mon principal objectif reste une victoire d'étape". (Belga)