De Wilde a conservé son maillot blanc, avec 16 secondes d'avance sur Julia Borgström. "Cette crevaison était ennuyeuse. C'est arrivé à un endroit crucial, la dernière ligne droite. J'ai pu repartir rapidement et continuer à me battre pour le maillot blanc. En soi, je ne peux pas me plaindre, mais je regrette d'avoir dû laisser partir le groupe de favoris à cause de cela." De Wilde a apprécié les routes de gravier. "Honnêtement? J'ai passé un bon moment, sans aucun doute, mais je dois admettre qu'il y avait quelques gros cailloux sur les routes, peut-être trop, alors il fallait faire attention, mais c'était quelque chose de spécial et j'ai apprécié. Je fais aussi du cyclocross, cette expérience a certainement été utile. J'ai réussi à éviter beaucoup de grosses pierres, mais apparemment pas toutes, car j'ai crevé un pneu", dit-elle en riant. "Dans le peloton, il est également difficile de tout voir. Vous essayez, mais vous ne pouvez pas." "Je veux porter ce maillot blanc le plus longtemps possible", a déclaré la benjamine de ce Tour de France (19 ans). "Je regarde les choses au jour le jour et je me contente de faire de mon mieux. Jeudi est une longue étape, mais je pense que ce sera un peu plus calme après l'étape difficile d'aujourd'hui. J'espère que ce sera une étape tranquille pour une fois." (Belga)

De Wilde a conservé son maillot blanc, avec 16 secondes d'avance sur Julia Borgström. "Cette crevaison était ennuyeuse. C'est arrivé à un endroit crucial, la dernière ligne droite. J'ai pu repartir rapidement et continuer à me battre pour le maillot blanc. En soi, je ne peux pas me plaindre, mais je regrette d'avoir dû laisser partir le groupe de favoris à cause de cela." De Wilde a apprécié les routes de gravier. "Honnêtement? J'ai passé un bon moment, sans aucun doute, mais je dois admettre qu'il y avait quelques gros cailloux sur les routes, peut-être trop, alors il fallait faire attention, mais c'était quelque chose de spécial et j'ai apprécié. Je fais aussi du cyclocross, cette expérience a certainement été utile. J'ai réussi à éviter beaucoup de grosses pierres, mais apparemment pas toutes, car j'ai crevé un pneu", dit-elle en riant. "Dans le peloton, il est également difficile de tout voir. Vous essayez, mais vous ne pouvez pas." "Je veux porter ce maillot blanc le plus longtemps possible", a déclaré la benjamine de ce Tour de France (19 ans). "Je regarde les choses au jour le jour et je me contente de faire de mon mieux. Jeudi est une longue étape, mais je pense que ce sera un peu plus calme après l'étape difficile d'aujourd'hui. J'espère que ce sera une étape tranquille pour une fois." (Belga)