"Aujourd'hui, c'est "incroyable", comme on dirait en français" a-t-il confié aux organisateurs. "Cela a été un long processus, pas à pas (après sa terrible chute provoquée par Dylan Groenewegen le 5 août 2020 à l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne à Katowice. Son pronostic vital avait été engagé, NDLR). Beaucoup de gens m'ont aidé à revenir, alors cette victoire est là pour les rembourser. Je suis heureux, j'aime toujours la course et je peux gagner". Il a aussi évoqué le sprint royal dont il est sorti vainqueur. "L'équipe m'a gardé en bonne position à l'avant sur la fin du pont (du Grand Belt qui précédait l'arrivée). Michael Morkov m'a placé dans la roue de Wout van Aert. Ensuite, je me suis trouvé à côté de Peter Sagan. Nous nous sommes touchés mais heureusement nous sommes restés debout et j'ai pu dépasser les deux autres rivaux. Je suis heureux d'avoir gagné. J'avais mal aux jambes, mais c'est pour cela que nous nous entraînons. Cela fait quinze ans que j'en rêvais et je veux dire un grand merci au Danemark pour son accueil chaleureux et ses encouragements" (Belga)

"Aujourd'hui, c'est "incroyable", comme on dirait en français" a-t-il confié aux organisateurs. "Cela a été un long processus, pas à pas (après sa terrible chute provoquée par Dylan Groenewegen le 5 août 2020 à l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne à Katowice. Son pronostic vital avait été engagé, NDLR). Beaucoup de gens m'ont aidé à revenir, alors cette victoire est là pour les rembourser. Je suis heureux, j'aime toujours la course et je peux gagner". Il a aussi évoqué le sprint royal dont il est sorti vainqueur. "L'équipe m'a gardé en bonne position à l'avant sur la fin du pont (du Grand Belt qui précédait l'arrivée). Michael Morkov m'a placé dans la roue de Wout van Aert. Ensuite, je me suis trouvé à côté de Peter Sagan. Nous nous sommes touchés mais heureusement nous sommes restés debout et j'ai pu dépasser les deux autres rivaux. Je suis heureux d'avoir gagné. J'avais mal aux jambes, mais c'est pour cela que nous nous entraînons. Cela fait quinze ans que j'en rêvais et je veux dire un grand merci au Danemark pour son accueil chaleureux et ses encouragements" (Belga)