Dylan Groenewegen, déjà sur le podium (2e et 3e) lors de deux étapes dans cette Grand Boucle, signe sa première victoire dans le Tour de France, qu'il a pu fêter avec ses parents, ses amis et ses équipiers. "C'est incroyable, gagner ma première étape du Tour, à Paris, sur une avenue aussi mythique. J'en ai toujours rêvé. Gagner ici, c'est fantastique, je me suis entraîné si dur pour cela. Je suis parti très tôt, c'est ce que j'aurais du faire d'ailleurs dans mes autres sprints. Je devais choisir ma place et j'ai bien choisi en restant derrière Alexander Kristoff, puis je me suis placé dans le dernier virage. Je pensais même que j'avais démarré trop tôt parce que ce sprint m'a semblé une éternité. Je suis super content et cela va faire taire les critiques." (Belga)

Dylan Groenewegen, déjà sur le podium (2e et 3e) lors de deux étapes dans cette Grand Boucle, signe sa première victoire dans le Tour de France, qu'il a pu fêter avec ses parents, ses amis et ses équipiers. "C'est incroyable, gagner ma première étape du Tour, à Paris, sur une avenue aussi mythique. J'en ai toujours rêvé. Gagner ici, c'est fantastique, je me suis entraîné si dur pour cela. Je suis parti très tôt, c'est ce que j'aurais du faire d'ailleurs dans mes autres sprints. Je devais choisir ma place et j'ai bien choisi en restant derrière Alexander Kristoff, puis je me suis placé dans le dernier virage. Je pensais même que j'avais démarré trop tôt parce que ce sprint m'a semblé une éternité. Je suis super content et cela va faire taire les critiques." (Belga)