La formation belge est championne du monde en titre de l'exercice. "Mais ce sera différent aujourd'hui. L'équipe au Tour de France est constitué d'un mix de rouleurs, sprinteurs et grimpeurs. Et ce chrono sera beaucoup plus court qu'à Innsbruck (où il faisait 62 km, ndlr)", a expliqué Steels. Il n'empêche que l'équipe a des ambitions. "Nous allons essayer de gagner. C'est l'un de nos objectifs sur ce Tour. On regarde jour après jour, mais le chrono par équipes est important pour nous. Nous allons essayer de réaliser le meilleur temps possible. Et puis ça dépendra de la concurrence. L'équipe Jumbo-Visma sera le principal adversaire, je pense. Le maillot jaune (sur les épaules du Néerlandais Mike Teunissen, ndlr) leur donne une motivation supplémentaire." Un maillot jaune qu'a manqué l'équipe Deceuninck-Quick Step samedi. Son sprinteur Elia Viviani a dû se contenter de la neuvième place dans la première étape. "Le sprint était plus dur que prévu", a commenté Steels. (Belga)