"C'était un Tour plutôt excitant", a souri Kruijswijk. "La bataille est restée très ouverte jusqu'au bout, au moins pour le podium. Bernal était difficile à battre. Avec les étapes plus courtes, on connaissait déjà hier (vendredi) le vainqueur du Tour. Il mérite la victoire, c'est un talent incroyable. Je préfère ne pas penser à ce qui aurait pu se passer si les étapes avaient pu se dérouler normalement. Si j'avais été quatrième, au pied du podium, ce serait différent. C'est le podium que je visais. J'ai toujours cru en moi, surtout après ma 5e place de l'an dernier et ma 4e place à la Vuelta." (Belga)