Hermans a chuté lors de l'étape initiale du Tour, il y a une semaine près de Nice, mais il a pu s'illustrer pour la première fois samedi. Dans l'étape pyrénéenne vers Loudenvielle, avec trois cols solides sur le parcours de route, il a fait partie de l'échappée précoce. La sixième place lui a donné des sensations doubles après la course : "C'est une amélioration avec le début de mon Tour, bien sûr. Mais c'est aussi un peu décevant. Parce que c'était une belle échappée, et je me sentais assez sûr de finir dans le top 3, et peut-être d'avoir une chance de gagner". "Les deux premières heures, je me suis senti super bien", j'ai pensé que je pourrais certainement accompagner le reste du groupe sur un tel parcours. Mais au bout de deux heures, les jambes se sont vidées peu à peu. Au début du Port de Balès, j'ai tout de suite senti que ce ne serait pas mon jour. Zakarin y a immédiatement été très fort. On ne pouvait jamais maintenir ce rythme, mais moi aussi j'avais dépassé ma limite. Si vous n'avez pas vos meilleures jambes, vous payez cash sur un tel parcours". La cause de son coup de barre, le débutant sur le Tour la situe dans ses ennuis intestinaux et gastriques qui le hantent depuis le début du Tour. "Ma chute est plus ou moins oubliée, je pense. Mais j'ai des problèmes intestinaux depuis le début du Tour. Dès la première étape. Hier, mon estomac a aussi fait des siennes. À cause de cela, je n'ai pas pu manger suffisamment hier, et je pense que je l'ai payé aujourd'hui. Je pense que je n'ai pas pu absorber assez d'énergie pour terminer cette étape au mieux." "Hier, j'étais super mauvais, et ça, c'est une amélioration et le maximum que je pouvais réaliser. Mon Tour n'a pas été "fameux" jusqu'à présent en raison de ces problèmes de santé, mais cela commence à se dérouler de mieux en mieux. Mais c'était aussi la chance de ma vie de gagner une étape du Tour. Et puis c'est décevant que je n'aie pas été dans ma meilleure forme la semaine dernière. Mais je ne pouvais absolument rien y faire. J'ai toujours une grande hygiène, je prends toutes les précautions, mais j'ai ramassé quelque chose avec le mauvais temps". . (Belga)

Hermans a chuté lors de l'étape initiale du Tour, il y a une semaine près de Nice, mais il a pu s'illustrer pour la première fois samedi. Dans l'étape pyrénéenne vers Loudenvielle, avec trois cols solides sur le parcours de route, il a fait partie de l'échappée précoce. La sixième place lui a donné des sensations doubles après la course : "C'est une amélioration avec le début de mon Tour, bien sûr. Mais c'est aussi un peu décevant. Parce que c'était une belle échappée, et je me sentais assez sûr de finir dans le top 3, et peut-être d'avoir une chance de gagner". "Les deux premières heures, je me suis senti super bien", j'ai pensé que je pourrais certainement accompagner le reste du groupe sur un tel parcours. Mais au bout de deux heures, les jambes se sont vidées peu à peu. Au début du Port de Balès, j'ai tout de suite senti que ce ne serait pas mon jour. Zakarin y a immédiatement été très fort. On ne pouvait jamais maintenir ce rythme, mais moi aussi j'avais dépassé ma limite. Si vous n'avez pas vos meilleures jambes, vous payez cash sur un tel parcours". La cause de son coup de barre, le débutant sur le Tour la situe dans ses ennuis intestinaux et gastriques qui le hantent depuis le début du Tour. "Ma chute est plus ou moins oubliée, je pense. Mais j'ai des problèmes intestinaux depuis le début du Tour. Dès la première étape. Hier, mon estomac a aussi fait des siennes. À cause de cela, je n'ai pas pu manger suffisamment hier, et je pense que je l'ai payé aujourd'hui. Je pense que je n'ai pas pu absorber assez d'énergie pour terminer cette étape au mieux." "Hier, j'étais super mauvais, et ça, c'est une amélioration et le maximum que je pouvais réaliser. Mon Tour n'a pas été "fameux" jusqu'à présent en raison de ces problèmes de santé, mais cela commence à se dérouler de mieux en mieux. Mais c'était aussi la chance de ma vie de gagner une étape du Tour. Et puis c'est décevant que je n'aie pas été dans ma meilleure forme la semaine dernière. Mais je ne pouvais absolument rien y faire. J'ai toujours une grande hygiène, je prends toutes les précautions, mais j'ai ramassé quelque chose avec le mauvais temps". . (Belga)