"C'est toujours sympa d'avoir un maillot distinctif sur le Tour, je pense que je les ai tous portés! Je n'ai pas de regrets aujourd'hui, j'ai donné le maximum", dit Julian Alaphilippe, porteur du maillot vert. "Je ne vais pas me chercher d'excuses, j'ai senti tout de suite que j'avais les jambes lourdes. C'est monté très vite dans le premier passage (deux ascensions de la côte de Mûr-de-Bretagne étaient prévues dimanche). Je suis resté bien placé pour la dernière boucle, l'arrivée s'est faite avec les jambes et Mathieu était plus fort tout simplement. On se tire la bourre mais on s'apprécie parce qu'on fait du vélo de la même manière. Il le mérite, c'est un très beau porteur du maillot jaune." (Belga)

"C'est toujours sympa d'avoir un maillot distinctif sur le Tour, je pense que je les ai tous portés! Je n'ai pas de regrets aujourd'hui, j'ai donné le maximum", dit Julian Alaphilippe, porteur du maillot vert. "Je ne vais pas me chercher d'excuses, j'ai senti tout de suite que j'avais les jambes lourdes. C'est monté très vite dans le premier passage (deux ascensions de la côte de Mûr-de-Bretagne étaient prévues dimanche). Je suis resté bien placé pour la dernière boucle, l'arrivée s'est faite avec les jambes et Mathieu était plus fort tout simplement. On se tire la bourre mais on s'apprécie parce qu'on fait du vélo de la même manière. Il le mérite, c'est un très beau porteur du maillot jaune." (Belga)