Le Norvégien Edvald Boasson Hagen, deuxième, a terminé sur la même ligne dans la cité mondialement réputée de la côte des Nuits. Kittel, lancé, a projeté son vélo. L'écart précis en temps ? trois dix-millièmes de seconde, autrement dit 0,0003 secondes, selon les chronométreurs. "L'équipe a si bien travaillé aujourd'hui" a commenté l'infortuné deuxième. éIls m'ont emmené jusqu'à la ligne de façon parfaite. C'est vraiment dommage que je ne sois pas allé au bout. Je suis cependant content de cette seconde place même si j'aurais aimé gagner. Je ne suis pas un pur sprinter, être à ce niveau sur des étapes de plat me donne beaucoup de confiance pour le reste du Tour." (Belga)

Le Norvégien Edvald Boasson Hagen, deuxième, a terminé sur la même ligne dans la cité mondialement réputée de la côte des Nuits. Kittel, lancé, a projeté son vélo. L'écart précis en temps ? trois dix-millièmes de seconde, autrement dit 0,0003 secondes, selon les chronométreurs. "L'équipe a si bien travaillé aujourd'hui" a commenté l'infortuné deuxième. éIls m'ont emmené jusqu'à la ligne de façon parfaite. C'est vraiment dommage que je ne sois pas allé au bout. Je suis cependant content de cette seconde place même si j'aurais aimé gagner. Je ne suis pas un pur sprinter, être à ce niveau sur des étapes de plat me donne beaucoup de confiance pour le reste du Tour." (Belga)