Ce dernier, âgé de 36 ans, possède désormais 53 secondes sur Alberto Contador (Trek - Segafredo), et plus d'une minute sur son coéquipier Marc Soler. La 6e étape a été marquée par le fort rythme imposé au départ par Movistar et Trek, qui a coupé en deux le peloton et piégé Froome, pris dans le mauvais wagon. La grande victime du jour est en effet Froome, piégé, comme toute son équipe, dont Geraint Thomas, dans la descente de l'Alt de Bot, la première difficulté du jour. Le Britannique, 2e à 13 secondes de Valverde au départ de l'étape, ne figurait pas dans un premier peloton d'une cinquantaine de coureurs qui n'allaient pas manquer de profiter de l'aubaine, en particulier ceux de Movistar et Quick Step Floors, et de faire craquer Sky avec la complicité d'Orica-Scott et de LottoNL-Jumbo. L'écart était ainsi monté à 2 minutes à l'entame des cent derniers kilomètres. Il ne cessera ensuite de croître... Alberto Contador attaqua dans l'Alt de Musara, la plus grande difficulté du jour, à 41 kilomètres de l'arrivée. Mais la réaction de Movistar fut quasi-instantanée et le fuyard rentra dans le rang une borne plus loin. Le peloton ne comptait plus qu'une trentaine de coureurs au sommet. Dario Cataldo (Astana) et Alessandro De Marchi (BMC) déclenchèrent une offensive sur le plat pour compter 12 secondes d'avance à l'approche des cinq derniers kilomètres. Les deux Italiens passeront même toujours détachés sous la flamme rouge. Mais leur collaboration n'était plus parfaite et ils commençaient à s'observer en vue du sprint. Du coup le peloton se rapprocha à vive allure sous l'impulsion de la Movistar et le sprint est lancé par Valverde. De Marchi prend lui le meilleur sur Cataldo mais ne peut résister à la meute. Valverde est le premier sur le dos du duo, avec Vichot dans sa roue, à 50 mètres de la ligne d'arrivée. Mais c'est Impey qui surgit sur la gauche et vient coiffer Valverde dans les derniers mètres. Le leader du général termine second, le champion de France devant se contenter de la troisième place. De Marchi était 5e et Cataldo 7e. Le 7e et dernière étape de 138,7 kilomètres dimanche à Barcelone comprend huit tours et autant d'ascensions de l'Alto de Montjuic. (Belga)

Ce dernier, âgé de 36 ans, possède désormais 53 secondes sur Alberto Contador (Trek - Segafredo), et plus d'une minute sur son coéquipier Marc Soler. La 6e étape a été marquée par le fort rythme imposé au départ par Movistar et Trek, qui a coupé en deux le peloton et piégé Froome, pris dans le mauvais wagon. La grande victime du jour est en effet Froome, piégé, comme toute son équipe, dont Geraint Thomas, dans la descente de l'Alt de Bot, la première difficulté du jour. Le Britannique, 2e à 13 secondes de Valverde au départ de l'étape, ne figurait pas dans un premier peloton d'une cinquantaine de coureurs qui n'allaient pas manquer de profiter de l'aubaine, en particulier ceux de Movistar et Quick Step Floors, et de faire craquer Sky avec la complicité d'Orica-Scott et de LottoNL-Jumbo. L'écart était ainsi monté à 2 minutes à l'entame des cent derniers kilomètres. Il ne cessera ensuite de croître... Alberto Contador attaqua dans l'Alt de Musara, la plus grande difficulté du jour, à 41 kilomètres de l'arrivée. Mais la réaction de Movistar fut quasi-instantanée et le fuyard rentra dans le rang une borne plus loin. Le peloton ne comptait plus qu'une trentaine de coureurs au sommet. Dario Cataldo (Astana) et Alessandro De Marchi (BMC) déclenchèrent une offensive sur le plat pour compter 12 secondes d'avance à l'approche des cinq derniers kilomètres. Les deux Italiens passeront même toujours détachés sous la flamme rouge. Mais leur collaboration n'était plus parfaite et ils commençaient à s'observer en vue du sprint. Du coup le peloton se rapprocha à vive allure sous l'impulsion de la Movistar et le sprint est lancé par Valverde. De Marchi prend lui le meilleur sur Cataldo mais ne peut résister à la meute. Valverde est le premier sur le dos du duo, avec Vichot dans sa roue, à 50 mètres de la ligne d'arrivée. Mais c'est Impey qui surgit sur la gauche et vient coiffer Valverde dans les derniers mètres. Le leader du général termine second, le champion de France devant se contenter de la troisième place. De Marchi était 5e et Cataldo 7e. Le 7e et dernière étape de 138,7 kilomètres dimanche à Barcelone comprend huit tours et autant d'ascensions de l'Alto de Montjuic. (Belga)