Le Tour de Catalogne s'est terminé par une étape en circuit à Barcelone, avec la côte de Montjuic comme juge de paix. De Gendt s'est glissé dans l'échappée, ce qui lui a permis de prendre des points pour défendre son maillot de meilleur grimpeur. "Le plan était d'être dans l'échappée aujourd'hui, pour assurer le maillot de meilleur grimpeur, mais aussi pour la victoire d'étape", déclare De Gendt, qui a terminé 51e de l'étape gagnée par l'Italien Davide Formolo (BORA-hansgrohe). "Le vainqueur, Davide Formolo, faisait partie de l'échappée, cela semble donc être la bonne tactique. Malheureusement, je n'avais plus les jambes pour le rejoindre. Je savais que je devais prendre les points dans les trois premières côtes du jour pour être sûr de l'emporter au classement de la montage. Puis, quand Formolo a attaqué, je n'ai plus pu répondre. J'étais à sec, après une grosse semaine en Catalogne et un Paris-Nice difficile". Thomas De Gendt tire un bilan positif de son Tour de Catalogne. "Je suis très satisfait. Ma victoire d'étape, surtout, était très belle. Le maillot du meilleur grimpeur est un très chouette bonus. Je voulais garder le maillot de leader le plus vite possible mais un bon classement général n'a jamais été dans mes cordes. Je sais de quoi je suis capable. J'ai porté un maillot distinctif pendant six des sept jours de course, je peux donc dire que la semaine a été couronnée de succès. Après un stage à Calpe, je reprendrai au Tour de Romandie", poursuit le coureur Lotto Soudal, 36e du classement final en Catalogne. (Belga)