Une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Bruxelles et de Zaventem a été observée avant le départ. L'échappée du jour comprenait deux Belges, Thomas De Gendt (Lotto Soudal) et Boris Dron (Wanty-Groupe Gobert), ainsi que le Français Maxime Bouet (Etixx-Quick Step) et le Polonais Kamil Gradek (Verva-ActiveJet). L'écart ne dépassera cependant jamais les 3 minutes, mais Boris Dron, en tête aux sommets de l'Alto de Can Bordoi (3e catégorie) et de l'Alto de Els Angels (1e catégorie), s'assura le maillot de meilleur grimpeur. Parti seul, Thomas De Gendt fut donc le dernier rejoint sous l'impulsion de Cofidis à 15 km de l'arrivée. Au sprint Bouhanni, 25 ans, malheureux 4e samedi passé à Milan-Sanremo à cause d'un incident mécanique mais déjà vainqueur lundi à Calella, a cueilli son quatrième bouquet de la saison après ses victoires d'étape à la Ruta del Sol (2.1) et Paris-Nice (World Tour). Meersman et Gilbert, comme plusieurs de nos compatriotes, portaient un brassard noir au bras en signe de deuil après les sanglants attentats de la matinée à Bruxelles. Mercredi, la troisième étape, longue de 172,1 kilomètres à partir de Gerone, arrivera en altitude, dans la station de La Molina. Elle comprend les ascensions de l'Alt de Coubet et de l'Alt de Toses, sans compter La Molina à escalader deux fois. (Belga)

Une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Bruxelles et de Zaventem a été observée avant le départ. L'échappée du jour comprenait deux Belges, Thomas De Gendt (Lotto Soudal) et Boris Dron (Wanty-Groupe Gobert), ainsi que le Français Maxime Bouet (Etixx-Quick Step) et le Polonais Kamil Gradek (Verva-ActiveJet). L'écart ne dépassera cependant jamais les 3 minutes, mais Boris Dron, en tête aux sommets de l'Alto de Can Bordoi (3e catégorie) et de l'Alto de Els Angels (1e catégorie), s'assura le maillot de meilleur grimpeur. Parti seul, Thomas De Gendt fut donc le dernier rejoint sous l'impulsion de Cofidis à 15 km de l'arrivée. Au sprint Bouhanni, 25 ans, malheureux 4e samedi passé à Milan-Sanremo à cause d'un incident mécanique mais déjà vainqueur lundi à Calella, a cueilli son quatrième bouquet de la saison après ses victoires d'étape à la Ruta del Sol (2.1) et Paris-Nice (World Tour). Meersman et Gilbert, comme plusieurs de nos compatriotes, portaient un brassard noir au bras en signe de deuil après les sanglants attentats de la matinée à Bruxelles. Mercredi, la troisième étape, longue de 172,1 kilomètres à partir de Gerone, arrivera en altitude, dans la station de La Molina. Elle comprend les ascensions de l'Alt de Coubet et de l'Alt de Toses, sans compter La Molina à escalader deux fois. (Belga)