Alaphilippe, dauphin du Slovaque en 2015, est ainsi le premier Français à inscrire la plus importante course à étapes du calendrier américain à son palmarès, ainsi que le plus jeune vainqueur final, à 23 ans, dans l'histoire de l'épreuve. Au classement général il précède l'Australien Rohan Dennis (BMC) de 21 secondes et l'Américain Brent Bookwalter (BMC) de 43 secondes, tandis que Sagan finit à plus de 22 minutes à la 35e place. Le premier Belge, Jurgen Van den Broeck (Katusha), 24e de la dernière étape, est 8e à 1:53 au classement général final. Greg Van Avermaet (BMC) termine lui 26e à 12:46. Alaphilippe s'était emparé du maillot jaune lors de la 3e étape, l'étape-reine de l'édition 2016, qu'il a remportée. La dernière étape, longue de 138 km, a comme largement anticipé souri aux sprinters malgré l'échappée de sept coureurs, Robin Carpenter (Holowesko-Citadel), Chris Jones (UnitedHealthcare), Jake Kelly (Team Wiggins), Alan Marangoni (Cannondale), Krists Neilands (Axeon Hagens Berman), Emerson Oronte (Rally Cycling) et Taylor Sheldon (Jelly Belly p/b Maxxis) partis dès les premiers kilomètres mais repris à deux kilomètres de l'arrivée. Cavendish, très discret jusque là, a dominé le sprint final an nez et à la barbe de Sagan (Tinkoff), détenteur du record de victoires d'étape sur l'épreuve, et du Norvégien Alexander Kristoff (Katusha), vainqueur la veille de la 7e étape. (Belga)

Alaphilippe, dauphin du Slovaque en 2015, est ainsi le premier Français à inscrire la plus importante course à étapes du calendrier américain à son palmarès, ainsi que le plus jeune vainqueur final, à 23 ans, dans l'histoire de l'épreuve. Au classement général il précède l'Australien Rohan Dennis (BMC) de 21 secondes et l'Américain Brent Bookwalter (BMC) de 43 secondes, tandis que Sagan finit à plus de 22 minutes à la 35e place. Le premier Belge, Jurgen Van den Broeck (Katusha), 24e de la dernière étape, est 8e à 1:53 au classement général final. Greg Van Avermaet (BMC) termine lui 26e à 12:46. Alaphilippe s'était emparé du maillot jaune lors de la 3e étape, l'étape-reine de l'édition 2016, qu'il a remportée. La dernière étape, longue de 138 km, a comme largement anticipé souri aux sprinters malgré l'échappée de sept coureurs, Robin Carpenter (Holowesko-Citadel), Chris Jones (UnitedHealthcare), Jake Kelly (Team Wiggins), Alan Marangoni (Cannondale), Krists Neilands (Axeon Hagens Berman), Emerson Oronte (Rally Cycling) et Taylor Sheldon (Jelly Belly p/b Maxxis) partis dès les premiers kilomètres mais repris à deux kilomètres de l'arrivée. Cavendish, très discret jusque là, a dominé le sprint final an nez et à la barbe de Sagan (Tinkoff), détenteur du record de victoires d'étape sur l'épreuve, et du Norvégien Alexander Kristoff (Katusha), vainqueur la veille de la 7e étape. (Belga)