L'échappée initiale a réuni quatre hommes: Jetse Bol, Gotzon Martin, Diego Sevilla et Kiko Galvan. Ils ont compté jusqu'à 4:32 d'avance mais ont été repris à 39 km de la ligne d'arrivée. Le peloton lancé par un vent favorable s'est scindé à l'initiative des formations Trek-Segafredo, Deceuninck-Quick Step et Movistar. Douze hommes, avec parmi eux Remco Evenepoel, le champion du monde Mads Pedersen et Edward Theuns, ont sonné la charge. Le champion d'Europe de contre-la-montre est ensuite parti tout seul, bien décidé à aller jusqu'au but situé à 35 kilomètres de là. S'il a rapidement creusé un écart de 43 secondes, il a été chassé très sérieusement si bien que l'homme aux cinq succès en 2020 ne comptait plus que 25 secondes d'avantage dix kilomètres plus loin. Du coup, Evenepoel s'est relevé. Le Sud-Africain Willie Smit (Burgos BH) a tenté sa chance à son tour sans plus de succès. Le premier passage de l'Alto del Castillo à un peu moins de quinze kilomètres de la banderole d'arrivée ne provoqua pas de réelle sélection sous le contrôle de l'équipe Ineos. C'est au pied de la difficulté finale que Grossschartner a surpris tout le monde. Il a rapidement fait le trou et a résisté au retour de ses adversaires. La journée a aussi été marquée par une chute au sein du peloton dont les deux principales victimes furent le Colombien Sebastian Henao (Ineos) et Gijs Leemreize (Jumbo-Visma) qui ont abandonné après être restés au sol plusieurs minutes. Selon la télévision espagnole, le Néerlandais aurait perdu un doigt dans cette chute. On a également appris que Itamar Einhorn (Israel Start-Up Nation) avait été testé négatif au coronavirus. Le coureur israélien n'avait pas été autorisé à prendre le départ du Tour de Burgos mardi, car il avait eu des contacts étroits avec son coéquipier Omer Goldstein, qui lui a été testé positif au Covid-19. Mercredi, le peloton, qui comprend quatorze formations du WorldTour, effectuera un parcours de 168 km entre Castrojeriz et Villadiego. Les deux dernières éditions de l'épreuve sont revenues au Colombien Ivan Sosa (Ineos). La 42e édition du Tour de Brugos s'achève samedi à l'issue de la 5e étape jugée au sommet de la Lagunas de Neila, un col classé hors catégorie (4,2km à 11% de pente en moyenne). La première course WorldTour est programmée ce même jour, 1er août, à l'occasion des Strade Bianche autour de Sienne en Italie. (Belga)

L'échappée initiale a réuni quatre hommes: Jetse Bol, Gotzon Martin, Diego Sevilla et Kiko Galvan. Ils ont compté jusqu'à 4:32 d'avance mais ont été repris à 39 km de la ligne d'arrivée. Le peloton lancé par un vent favorable s'est scindé à l'initiative des formations Trek-Segafredo, Deceuninck-Quick Step et Movistar. Douze hommes, avec parmi eux Remco Evenepoel, le champion du monde Mads Pedersen et Edward Theuns, ont sonné la charge. Le champion d'Europe de contre-la-montre est ensuite parti tout seul, bien décidé à aller jusqu'au but situé à 35 kilomètres de là. S'il a rapidement creusé un écart de 43 secondes, il a été chassé très sérieusement si bien que l'homme aux cinq succès en 2020 ne comptait plus que 25 secondes d'avantage dix kilomètres plus loin. Du coup, Evenepoel s'est relevé. Le Sud-Africain Willie Smit (Burgos BH) a tenté sa chance à son tour sans plus de succès. Le premier passage de l'Alto del Castillo à un peu moins de quinze kilomètres de la banderole d'arrivée ne provoqua pas de réelle sélection sous le contrôle de l'équipe Ineos. C'est au pied de la difficulté finale que Grossschartner a surpris tout le monde. Il a rapidement fait le trou et a résisté au retour de ses adversaires. La journée a aussi été marquée par une chute au sein du peloton dont les deux principales victimes furent le Colombien Sebastian Henao (Ineos) et Gijs Leemreize (Jumbo-Visma) qui ont abandonné après être restés au sol plusieurs minutes. Selon la télévision espagnole, le Néerlandais aurait perdu un doigt dans cette chute. On a également appris que Itamar Einhorn (Israel Start-Up Nation) avait été testé négatif au coronavirus. Le coureur israélien n'avait pas été autorisé à prendre le départ du Tour de Burgos mardi, car il avait eu des contacts étroits avec son coéquipier Omer Goldstein, qui lui a été testé positif au Covid-19. Mercredi, le peloton, qui comprend quatorze formations du WorldTour, effectuera un parcours de 168 km entre Castrojeriz et Villadiego. Les deux dernières éditions de l'épreuve sont revenues au Colombien Ivan Sosa (Ineos). La 42e édition du Tour de Brugos s'achève samedi à l'issue de la 5e étape jugée au sommet de la Lagunas de Neila, un col classé hors catégorie (4,2km à 11% de pente en moyenne). La première course WorldTour est programmée ce même jour, 1er août, à l'occasion des Strade Bianche autour de Sienne en Italie. (Belga)