"Notre premier objectif était de remporter le classement général avec Mauro Schmid. Le kilomètre en or était assez excitant, mais j'ai pu rester en dehors de tout ça et tout miser sur mon sprint final", a déclaré Jakobsen après sa victoire. "Le reste de l'équipe devait aider Schmid dans la chasse aux secondes de bonification. J'ai donc dû organiser mon sprint en m'appuyant sur d'autres. J'ai trouvé mon chemin, en partie parce que la condition est bonne. J'ai roulé de train en train, mais j'ai veillé à être dans le top 10 dans le dernier kilomètre. J'ai accompagné ceux de Cofidis, Intermarché-Wanty Gobert et ensuite j'ai rejoint Alpecin-Fenix. Je me suis placé dans la roue de Jasper Philipsen et je savais qu'il était l'homme à battre. J'ai pu le dépasser et gagner. Et cela contre les meilleurs sprinters du moment." "Bien sûr, j'aurais aimé avoir Michael Morkov à mes côtés, mais cela n'a pas été le cas. A Kuurne-Bruxelles-Kuurne j'étais seul et là aussi j'ai réussi à gagner. La condition est bonne et c'est avec un bon sentiment que nous allons aborder les prochaines courses." Plus tôt cette saison, Jakobsen a déjà été le meilleur dans deux étapes du Tour de Valence (2.Pro), deux étapes du Tour d'Algarve (2.Pro), Kuurne-Bruxelles-Kuurne (1.Pro), la 2e étape de Paris-Nice (WT), deux étapes du Tour de Hongrie (2.1) et le Tour des onze villes (1.1). (Belga)

"Notre premier objectif était de remporter le classement général avec Mauro Schmid. Le kilomètre en or était assez excitant, mais j'ai pu rester en dehors de tout ça et tout miser sur mon sprint final", a déclaré Jakobsen après sa victoire. "Le reste de l'équipe devait aider Schmid dans la chasse aux secondes de bonification. J'ai donc dû organiser mon sprint en m'appuyant sur d'autres. J'ai trouvé mon chemin, en partie parce que la condition est bonne. J'ai roulé de train en train, mais j'ai veillé à être dans le top 10 dans le dernier kilomètre. J'ai accompagné ceux de Cofidis, Intermarché-Wanty Gobert et ensuite j'ai rejoint Alpecin-Fenix. Je me suis placé dans la roue de Jasper Philipsen et je savais qu'il était l'homme à battre. J'ai pu le dépasser et gagner. Et cela contre les meilleurs sprinters du moment." "Bien sûr, j'aurais aimé avoir Michael Morkov à mes côtés, mais cela n'a pas été le cas. A Kuurne-Bruxelles-Kuurne j'étais seul et là aussi j'ai réussi à gagner. La condition est bonne et c'est avec un bon sentiment que nous allons aborder les prochaines courses." Plus tôt cette saison, Jakobsen a déjà été le meilleur dans deux étapes du Tour de Valence (2.Pro), deux étapes du Tour d'Algarve (2.Pro), Kuurne-Bruxelles-Kuurne (1.Pro), la 2e étape de Paris-Nice (WT), deux étapes du Tour de Hongrie (2.1) et le Tour des onze villes (1.1). (Belga)