En fin de compte, Campenaerts a réussi à combler l'écart, mais en même temps, il savait aussi qu'il aurait du mal à s'imposer. "Je ne suis pas un grimpeur et l'arrivée était en pente. De toute façon, je voulais figurer dans une échappée, parce que j'ai déjà regardé le roadbook et en fait, il n'y a pas d'étapes pour les attaquants se terminant par une arrivée sur le plat. Oui, peut-être lundi, mais c'est pour les sprinters." L'arrivée étant en montée, le détenteur du record de l'Heure a donc tenté d'anticiper. Il a tenté sa chance à plusieurs reprises pour finalement prendre une avance de dix secondes avec Giovanni Carboni. "Ça a bien tourné, mais je savais aussi que je roulais pour la deuxième place. Ce gars grimpe très bien, je l'avais vu en cours de route." Carboni a débarqué Campenaerts à 2,3 km de la ligne et notre compatriote a ensuite été dépassé par plusieurs autres échappés. "Regardez, j'ai sauté dans la bonne échappée au début, j'ai roulé en tête dans le final et avec un peu plus de chance, je gagnais. J'ai eu beaucoup de mal, mais je me suis aussi amusé et je dois me satisfaire d'une place dans le top 10. Je n'ai pas réussi à le faire dans le contre-la-montre la semaine dernière", a conclu Campenaerts. (Belga)

En fin de compte, Campenaerts a réussi à combler l'écart, mais en même temps, il savait aussi qu'il aurait du mal à s'imposer. "Je ne suis pas un grimpeur et l'arrivée était en pente. De toute façon, je voulais figurer dans une échappée, parce que j'ai déjà regardé le roadbook et en fait, il n'y a pas d'étapes pour les attaquants se terminant par une arrivée sur le plat. Oui, peut-être lundi, mais c'est pour les sprinters." L'arrivée étant en montée, le détenteur du record de l'Heure a donc tenté d'anticiper. Il a tenté sa chance à plusieurs reprises pour finalement prendre une avance de dix secondes avec Giovanni Carboni. "Ça a bien tourné, mais je savais aussi que je roulais pour la deuxième place. Ce gars grimpe très bien, je l'avais vu en cours de route." Carboni a débarqué Campenaerts à 2,3 km de la ligne et notre compatriote a ensuite été dépassé par plusieurs autres échappés. "Regardez, j'ai sauté dans la bonne échappée au début, j'ai roulé en tête dans le final et avec un peu plus de chance, je gagnais. J'ai eu beaucoup de mal, mais je me suis aussi amusé et je dois me satisfaire d'une place dans le top 10. Je n'ai pas réussi à le faire dans le contre-la-montre la semaine dernière", a conclu Campenaerts. (Belga)