Plus tôt dans l'étape, une échappée de six coureurs s'était formée, dans laquelle on retrouvait notamment le Belge Quinten Hermans (Intermarché - Wanty Gobert) et son coéquipier italien Andrea Pasqualon. Si elle a mis du temps à dessiner, l'échappée n'a ensuite jamais pu croire réellement en ses chances. Les BikeExchange de Simon Yates se sont d'abord mis en route avant de recevoir un coup de main des coureurs de la Deceuninck Quick-Step de Joao Almeida. Dans la dernière ascension du jour, pratiquement au moment de la jonction avec les échappées - à environ 6 kilomètres du sommet -, Simon Yates a placé une attaque à laquelle Bernal n'a pas répondu, se contentant de rester avec ses coéquipiers Castroviejo et Martinez. Le Britannique a ainsi pris ses distances, accompagnés de Caruso (Bahrain Victorious), Vlasov (Astana), Almeida et Bennett (Jumbo-Visma). Les cinq hommes ne sont pas restés longtemps roue dans roue dans la mesure où Yates avait des fourmis dans les jambes et a décidé de placer une nouvelle accélération. Les quatre hommes ont ensuite fini par être repris par le groupe Bernal, bien emmené par Martinez. Ce dernier a ensuite lâché prise et Bernal a accéléré le tempo, faisant sauter de sa roue Vlasov et puis Caruso. Seul Almeida est alors resté dans son sillage. Le coureur de la DQS a ensuite accéléré dans les derniers mètres pour prendre la deuxième place. Au classement général, Bernal compte une avance de 2:29 sur Caruso et 2:49 sur Yates. Vlasov (6:11) et le Britannique Hugh Carthy (7:10/Education-First) complètent le top 5. Ce samedi, une nouvelle étape de montagne, entre Verbania et Valle Spluga/Alpe Motta, attend les coureurs avec une dernière arrivée au sommet. Le Giro se conclut dimanche par un contre-la-montre individuel à Milan. (Belga)

Plus tôt dans l'étape, une échappée de six coureurs s'était formée, dans laquelle on retrouvait notamment le Belge Quinten Hermans (Intermarché - Wanty Gobert) et son coéquipier italien Andrea Pasqualon. Si elle a mis du temps à dessiner, l'échappée n'a ensuite jamais pu croire réellement en ses chances. Les BikeExchange de Simon Yates se sont d'abord mis en route avant de recevoir un coup de main des coureurs de la Deceuninck Quick-Step de Joao Almeida. Dans la dernière ascension du jour, pratiquement au moment de la jonction avec les échappées - à environ 6 kilomètres du sommet -, Simon Yates a placé une attaque à laquelle Bernal n'a pas répondu, se contentant de rester avec ses coéquipiers Castroviejo et Martinez. Le Britannique a ainsi pris ses distances, accompagnés de Caruso (Bahrain Victorious), Vlasov (Astana), Almeida et Bennett (Jumbo-Visma). Les cinq hommes ne sont pas restés longtemps roue dans roue dans la mesure où Yates avait des fourmis dans les jambes et a décidé de placer une nouvelle accélération. Les quatre hommes ont ensuite fini par être repris par le groupe Bernal, bien emmené par Martinez. Ce dernier a ensuite lâché prise et Bernal a accéléré le tempo, faisant sauter de sa roue Vlasov et puis Caruso. Seul Almeida est alors resté dans son sillage. Le coureur de la DQS a ensuite accéléré dans les derniers mètres pour prendre la deuxième place. Au classement général, Bernal compte une avance de 2:29 sur Caruso et 2:49 sur Yates. Vlasov (6:11) et le Britannique Hugh Carthy (7:10/Education-First) complètent le top 5. Ce samedi, une nouvelle étape de montagne, entre Verbania et Valle Spluga/Alpe Motta, attend les coureurs avec une dernière arrivée au sommet. Le Giro se conclut dimanche par un contre-la-montre individuel à Milan. (Belga)