"C'était un bon chrono pour moi. Tout s'est bien passé, j'ai fait de mon mieux et j'en suis heureux", a expliqué Roglic. "La différence avec Campenaerts, c'est qu'il a roulé dans des conditions plus sèches. Pendant ma course, il a plu fort. Je suis allé très lentement dans le virages à cause de la pluie, mais sur le plat et dans la montée la météo ne comptait plus." Plus tôt dans ce Giro, Roglic avait déjà remporté le court contre-la-montre d'ouverture à Bologne, sur un profil similaire. "Le chrono de ce dimanche était long et difficile. C'était assez dangereux à cause de la pluie. Dans la montée, j'ai commencé à accélérer et cela s'est avéré suffisant pour gagner l'étape. Tout s'est déroulé comme prévu. Je suis content de cette victoire et du temps que je prends sur mes concurrents." Qui considère-t-il comme ses plus grands adversaires? "On verra plus tard qui est toujours dans le jeu. Il reste encore beaucoup de chemin, beaucoup de kilomètres à parcourir et beaucoup de montagne, donc c'est toujours bien d'avoir des secondes d'avance avant les jours à venir. Il peut encore se passer beaucoup de choses. Maintenant, je vais profiter de la journée de repos avant d'oeuvrer sur les étapes de montagne." (Belga)