Carapaz, qui a pris la poudre d'escampette dans le redoutable Colle San Carlo, s'est imposé avec 1:32 d'avance sur le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) et 1:54 sur la coqueluche du public local Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida). "La vérité c'est que nous avons parfaitement bien préparé cette tactique avec l'équipe. Nous savions que Mikel Landa et moi étions en bonne forme et qu'il fallait donc attaquer au bon moment. J'ai suivi le plan à la lettre", a ponctué Carapaz, vainqueur à 25 ans de son 7e succès en carrière, le 3e au Tour d'Italie. Carapaz a dépossédé le Slovène Jan Polanc (Emirates) du maillot rose dans ce 102e Giro et possède 7 secondes d'avance sur le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Nibali est troisième à 1:47. (Belga)