"J'aurais sans doute préféré un final plus valloné, mais quoi qu'il en soit je suis heureux d'avoir pu jouer la victoire et apporter un nouveau résultat à l'équipe", déclare Lorenzo Rota dans un communiqué de son équipe. "Dans notre trio de tête, je savais que Gijs Leemreize devait partir de loin. Son attaque a fait mal aux organismes après plus de 200 kilomètres, mais avec Stefano Oldani nous sommes revenus rapidement dans sa roue. Je voulais rester le plus longtemps possible dans le sillage de Oldani et jaillir au dernier moment. Mais il était tout simplement le plus rapide. Je suis bien sûr déçu d'échouer si près de la victoire, mais je regarde le positif. Nous n'en sommes qu'à la moitié du Giro et mes sensations s'améliorent chaque jour. Nous aurons d'autres opportunités d'embellir notre Tour d'Italie en offrant davantage de spectacle avant l'arrivée finale à Vérone". (Belga)

"J'aurais sans doute préféré un final plus valloné, mais quoi qu'il en soit je suis heureux d'avoir pu jouer la victoire et apporter un nouveau résultat à l'équipe", déclare Lorenzo Rota dans un communiqué de son équipe. "Dans notre trio de tête, je savais que Gijs Leemreize devait partir de loin. Son attaque a fait mal aux organismes après plus de 200 kilomètres, mais avec Stefano Oldani nous sommes revenus rapidement dans sa roue. Je voulais rester le plus longtemps possible dans le sillage de Oldani et jaillir au dernier moment. Mais il était tout simplement le plus rapide. Je suis bien sûr déçu d'échouer si près de la victoire, mais je regarde le positif. Nous n'en sommes qu'à la moitié du Giro et mes sensations s'améliorent chaque jour. Nous aurons d'autres opportunités d'embellir notre Tour d'Italie en offrant davantage de spectacle avant l'arrivée finale à Vérone". (Belga)