Long de 3.562,9 kilomètres, ce Giro comporte 21 étapes, dont deux contre-la-montre individuels et huit arrivées au sommet. Le peloton, composé de 198 coureurs au départ dont 13 Belges, rejoindra la Sicile après trois jours en Israël. Outre son exceptionnel point de départ, le Tour d'Italie pourrait également voir Chris Froome (Sky) écrire un nouveau chapitre de sa carrière. Le quadruple vainqueur du Tour France, lauréat de la Grande Boucle et du Tour d'Espagne en 2017, égalerait Eddy Merckx en cas de victoire finale à Rome le 27 mai. En effet, le Belge est le dernier coureur a avoir remporté les trois grands tours d'affilée en 1972-1973. "C'est un de mes grands objectifs", a déclaré Froome mercredi. Toutefois, la présence du 'Kényan blanc' au départ du Giro a toutefois fait couler beaucoup d'encre car le grimpeur attend toujours une décision de l'UCI concernant son contrôle "anormal" lors de la dernière Vuelta. Outre Dumoulin et Froome, il faudra également surveiller le Français Thibaut Pinot (Groupama - FDJ), vainqueur du dernier Tour des Alpes, l'Italien Fabio Aru (Emirates) ainsi que les Colombiens Miguel Angel Lopez (Astana) et Esteban Chaves (Mitchelton - Scott). Du côté belge, les regards seront surtout tournés vers Lotto Soudal et son leader Tim Wellens. (Belga)