Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) a passé une journée tranquille dans le peloton et conserve son maillot de rose de leader au classement général. La journée a été marquée, outre par l'ascension de deux montées en début d'étape, par une échappée au long cours de trois coureurs - les Italiens Marco Marcato (UAE Team Emirates) et Mirco Maestri (Bardiani) ainsi que le Russe Sergei Firsanov (Gazprom-RusVelo) partis depuis le km 14 et repris à une dizaine de kilomètres de l'arrivée, malgré un baroud d'honneur de Maestri à 15 km de l'arrivée (et repris lui à 7 km du but). Le trio aura effectué plus de 210km d'échappée et a compté jusqu'à 7 minutes d'avance. Pour la première fois dans le Giro, les coureurs ont emprunté une portion d'autoroute, la A1 entre Barbero del Mugeello et Rioveggio. L'Allemand André Greipel (Lotto-Soudal), vainqueur de la 2e étape, n'ira lui pas plus loin que la 13e étape qui conduira les coureurs de Reggio Emilia et Tortona sur 167 km vendredi, soit la dernière chance pour les routiers sprinters. L'arrivée est jugée le 28 mai à Milan. (Belga)

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) a passé une journée tranquille dans le peloton et conserve son maillot de rose de leader au classement général. La journée a été marquée, outre par l'ascension de deux montées en début d'étape, par une échappée au long cours de trois coureurs - les Italiens Marco Marcato (UAE Team Emirates) et Mirco Maestri (Bardiani) ainsi que le Russe Sergei Firsanov (Gazprom-RusVelo) partis depuis le km 14 et repris à une dizaine de kilomètres de l'arrivée, malgré un baroud d'honneur de Maestri à 15 km de l'arrivée (et repris lui à 7 km du but). Le trio aura effectué plus de 210km d'échappée et a compté jusqu'à 7 minutes d'avance. Pour la première fois dans le Giro, les coureurs ont emprunté une portion d'autoroute, la A1 entre Barbero del Mugeello et Rioveggio. L'Allemand André Greipel (Lotto-Soudal), vainqueur de la 2e étape, n'ira lui pas plus loin que la 13e étape qui conduira les coureurs de Reggio Emilia et Tortona sur 167 km vendredi, soit la dernière chance pour les routiers sprinters. L'arrivée est jugée le 28 mai à Milan. (Belga)