"Comme je l'avais prédit, la journée a été épique", a expliqué Hindley à son équipe BORA-hansgrohe. "La bataille pour prendre l'échappée du jour a été féroce. Nous avions Lennard (Kämna, ndlr) et Wilco (Kelderman, ndlr) devant. C'était quoi qu'il arrive une bonne chose pour la finale. Emanuel (Buchmann, ndlr) et moi avons pu rouler à l'économie dans le groupe des favoris." Ce groupe des prétendants à la victoire finale a été secoué par Vincenzo Nibali (Astana) dans la descente du Mortirolo puis par Mikel Landa (Bahrain-Victorious). "Ils ont durci la course, mais je me sentais bien. J'ai pu suivre l'attaque de Landa avant de moi-même tenter ma chance, mais je ne suis pas parvenu à lâcher Landa et Carapaz. Quoi qu'il en soit, je pense que c'était une bonne journée. J'ai réussi à prendre 4 secondes sur Carapaz et distancer d'autres coureurs au général. Je me sens bien." De son côté, Koen Bouwman a réussi une très belle opération dans la course au maillot bleu du meilleur grimpeur. Le Néerlandais est passé successivement deuxième puis premier aux sommets du Goletto di Cadino et du Passo del Mortirolo afin d'accroître son avance à 68 points sur Giulio Ciccone. "J'ai fait la bonne affaire, mais je vais devoir encore attaquer dans les prochains jours pour conserver le maillot", a prévenu le pensionnaire Jumbo-Visma. "Cela promet une belle bataille avec Giulio (Ciccone, ndlr), mon plus proche concurrent." (Belga)

"Comme je l'avais prédit, la journée a été épique", a expliqué Hindley à son équipe BORA-hansgrohe. "La bataille pour prendre l'échappée du jour a été féroce. Nous avions Lennard (Kämna, ndlr) et Wilco (Kelderman, ndlr) devant. C'était quoi qu'il arrive une bonne chose pour la finale. Emanuel (Buchmann, ndlr) et moi avons pu rouler à l'économie dans le groupe des favoris." Ce groupe des prétendants à la victoire finale a été secoué par Vincenzo Nibali (Astana) dans la descente du Mortirolo puis par Mikel Landa (Bahrain-Victorious). "Ils ont durci la course, mais je me sentais bien. J'ai pu suivre l'attaque de Landa avant de moi-même tenter ma chance, mais je ne suis pas parvenu à lâcher Landa et Carapaz. Quoi qu'il en soit, je pense que c'était une bonne journée. J'ai réussi à prendre 4 secondes sur Carapaz et distancer d'autres coureurs au général. Je me sens bien." De son côté, Koen Bouwman a réussi une très belle opération dans la course au maillot bleu du meilleur grimpeur. Le Néerlandais est passé successivement deuxième puis premier aux sommets du Goletto di Cadino et du Passo del Mortirolo afin d'accroître son avance à 68 points sur Giulio Ciccone. "J'ai fait la bonne affaire, mais je vais devoir encore attaquer dans les prochains jours pour conserver le maillot", a prévenu le pensionnaire Jumbo-Visma. "Cela promet une belle bataille avec Giulio (Ciccone, ndlr), mon plus proche concurrent." (Belga)