Ewan vit un Giro compliqué depuis le départ à Budapest vendredi dernier. Tombé lors du sprint inaugural, il n'était pas bien placé lors de la 3e étape et a connu un problème mécanique mercredi. Jeudi, il a échoué à quelques millimètres. "L'équipe a fait ce qu'elle avait à faire en me plaçant au bon endroit. J'ai ensuite pu faire mon sprint comme je le voulais. Cela semblait bien parti mais j'ai été battu sur la ligne. Je me sens vraiment mal, mais nous devons nous accrocher au fait que cela aurait pu tourner en notre faveur. La forme est bonne, j'ai envie de prendre ma revanche", a assuré Ewan, 27 ans. Pour y parvenir, l'homme aux cinq bouquets en carrière sur la 'corsa rosa' devra toutefois patienter car les trois étapes avant la journée de repos de lundi semblent promises aux grimpeurs et aux puncheurs. (Belga)

Ewan vit un Giro compliqué depuis le départ à Budapest vendredi dernier. Tombé lors du sprint inaugural, il n'était pas bien placé lors de la 3e étape et a connu un problème mécanique mercredi. Jeudi, il a échoué à quelques millimètres. "L'équipe a fait ce qu'elle avait à faire en me plaçant au bon endroit. J'ai ensuite pu faire mon sprint comme je le voulais. Cela semblait bien parti mais j'ai été battu sur la ligne. Je me sens vraiment mal, mais nous devons nous accrocher au fait que cela aurait pu tourner en notre faveur. La forme est bonne, j'ai envie de prendre ma revanche", a assuré Ewan, 27 ans. Pour y parvenir, l'homme aux cinq bouquets en carrière sur la 'corsa rosa' devra toutefois patienter car les trois étapes avant la journée de repos de lundi semblent promises aux grimpeurs et aux puncheurs. (Belga)