"Je me suis présenté sur le podium de départ avec une grande émotion. Et même un peu les larmes aux yeux car c'était une journée si spéciale", a confié Evenepoel. "Enfin je recommençais avec cette première course! Je ne peux qu'être heureux de cette performance, car c'était un chrono court (8,6 km, ndlr), ce qui n'est pas vraiment la course qui me convient le mieux donc je suis très heureux. C'est si beau d'être de retour." La victoire est revenue à l'Italien Filippo Ganna, le champion du monde de la discipline, qui s'était élancé peu après lui. Les deux coureurs s'étaient salués sur le podium de départ. "C'est un ami, on se comprend bien. C'est incroyable de le voir gagner des courses comme ça en Italie. C'est un super-héros en Italie je pense. C'est le champion du monde. C'est beau de concourir avec quelqu'un comme lui", a conclu Evenepoel, qui a fini à 19 secondes de Ganna. (Belga)

"Je me suis présenté sur le podium de départ avec une grande émotion. Et même un peu les larmes aux yeux car c'était une journée si spéciale", a confié Evenepoel. "Enfin je recommençais avec cette première course! Je ne peux qu'être heureux de cette performance, car c'était un chrono court (8,6 km, ndlr), ce qui n'est pas vraiment la course qui me convient le mieux donc je suis très heureux. C'est si beau d'être de retour." La victoire est revenue à l'Italien Filippo Ganna, le champion du monde de la discipline, qui s'était élancé peu après lui. Les deux coureurs s'étaient salués sur le podium de départ. "C'est un ami, on se comprend bien. C'est incroyable de le voir gagner des courses comme ça en Italie. C'est un super-héros en Italie je pense. C'est le champion du monde. C'est beau de concourir avec quelqu'un comme lui", a conclu Evenepoel, qui a fini à 19 secondes de Ganna. (Belga)