"C'est une grande satisfaction personnelle mais aussi collective", a commenté l'Italien vainqueur de sa 7e étape au Giro. "Nous avons appliqué exactement la tactique prévue le matin au briefing. Bjerg, Gaviria et Richeze ont fait un gros boulot sur le plat pendant l'étape. Puis j'ai demandé à Conti de durcir le rythme dans la montée d'arrivée, pour fatiguer les sprinteurs. Valerio a accompli ce travail à la perfection, c'est grâce à lui que j'ai pu jouer ma carte dans un sprint qui n'était pas simple à négocier, surtout après le retour de Sagan." (Belga)

"C'est une grande satisfaction personnelle mais aussi collective", a commenté l'Italien vainqueur de sa 7e étape au Giro. "Nous avons appliqué exactement la tactique prévue le matin au briefing. Bjerg, Gaviria et Richeze ont fait un gros boulot sur le plat pendant l'étape. Puis j'ai demandé à Conti de durcir le rythme dans la montée d'arrivée, pour fatiguer les sprinteurs. Valerio a accompli ce travail à la perfection, c'est grâce à lui que j'ai pu jouer ma carte dans un sprint qui n'était pas simple à négocier, surtout après le retour de Sagan." (Belga)