"Ça a été une étape courte mais très dure. Je suis ravi de la manière dont ça s'est passé. C'est un premier pas positif pour l'équipe. Maintenant, on va essayer de défendre le maillot rose", a déclaré Carapaz, qui a attaqué à 28 km de l'arrivée, une accélération qui a été fatale à l'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), en rose depuis la 4e étape. Richard Carapaz avait remporté le Tour d'Italie en 2019. Il avait alors bâti son succès dans la ...14e étape, après avoir attaqué à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. "Je ne me souvenais pas que j'avais également pris le maillot rose lors de la 14e étape il y a trois ans, mais je suis content de récidiver", a ajouté l'Equatorien, désormais leader du général avec 7 secondes d'avance sur Jay Hindley et 30 sur le Portugais Joao Almeida (UAE Team Emirates (Belga)

"Ça a été une étape courte mais très dure. Je suis ravi de la manière dont ça s'est passé. C'est un premier pas positif pour l'équipe. Maintenant, on va essayer de défendre le maillot rose", a déclaré Carapaz, qui a attaqué à 28 km de l'arrivée, une accélération qui a été fatale à l'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), en rose depuis la 4e étape. Richard Carapaz avait remporté le Tour d'Italie en 2019. Il avait alors bâti son succès dans la ...14e étape, après avoir attaqué à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. "Je ne me souvenais pas que j'avais également pris le maillot rose lors de la 14e étape il y a trois ans, mais je suis content de récidiver", a ajouté l'Equatorien, désormais leader du général avec 7 secondes d'avance sur Jay Hindley et 30 sur le Portugais Joao Almeida (UAE Team Emirates (Belga)