Champion du monde de la discipline, Ganna était apparu moins dominateur dans cet exercice cette année, se contentant de places d'honneurs à Tirreno-Adriatico (3e) et au Tour de Romandie (10e). "L'approche du Giro a été difficile, j'ai réussi aussi à vaincre la malchance, car aujourd'hui, elle s'est mise elle aussi au travers de ma route", a confié Ganna, en référence à la crevaison dont il a été victime dans les derniers kilomètres dimanche. "Nous avons réussi à ramener ce magnifique résultat. Egan a réalisé quelque chose de splendide en trois semaines", a poursuivi Ganna. L'an passé, Geoghegan Hart s'était emparé du maillot rose lors du chrono final alors qu'il n'avait jamais mené la course. "J'étais arrivé à Milan sans être fatigué, je m'étais dit que ce n'était pas si dur", a souri Ganna. "Cette année, je ne peux pas répéter cela parce qu'Egan portait déjà le maillot la première semaine et nous avons beaucoup travaillé. Moi et Salvatore Puccio sommes restés souvent devant pour le protéger, le garder hors de danger. C'est une vraie victoire d'équipe, du groupe, et je dois le remercier d'avoir finalisé cela au mieux." Ganna va à présent prendre du repos avant d'entamer sa préparation pour les Jeux, où il s'alignera sur la piste et dans le chrono individuel. "J'espère avoir les mêmes jambes et la même mentalité à Tokyo." Sa victoire dimanche permet à Ganna de poursuivre une série impressionnante: il a gagné les cinq derniers contre-la-montre disputés au Giro, les trois de l'an passé et les deux cette année. (Belga)

Champion du monde de la discipline, Ganna était apparu moins dominateur dans cet exercice cette année, se contentant de places d'honneurs à Tirreno-Adriatico (3e) et au Tour de Romandie (10e). "L'approche du Giro a été difficile, j'ai réussi aussi à vaincre la malchance, car aujourd'hui, elle s'est mise elle aussi au travers de ma route", a confié Ganna, en référence à la crevaison dont il a été victime dans les derniers kilomètres dimanche. "Nous avons réussi à ramener ce magnifique résultat. Egan a réalisé quelque chose de splendide en trois semaines", a poursuivi Ganna. L'an passé, Geoghegan Hart s'était emparé du maillot rose lors du chrono final alors qu'il n'avait jamais mené la course. "J'étais arrivé à Milan sans être fatigué, je m'étais dit que ce n'était pas si dur", a souri Ganna. "Cette année, je ne peux pas répéter cela parce qu'Egan portait déjà le maillot la première semaine et nous avons beaucoup travaillé. Moi et Salvatore Puccio sommes restés souvent devant pour le protéger, le garder hors de danger. C'est une vraie victoire d'équipe, du groupe, et je dois le remercier d'avoir finalisé cela au mieux." Ganna va à présent prendre du repos avant d'entamer sa préparation pour les Jeux, où il s'alignera sur la piste et dans le chrono individuel. "J'espère avoir les mêmes jambes et la même mentalité à Tokyo." Sa victoire dimanche permet à Ganna de poursuivre une série impressionnante: il a gagné les cinq derniers contre-la-montre disputés au Giro, les trois de l'an passé et les deux cette année. (Belga)