"J'avais prévenu que si j'avais les jambes j'aurais essayé. Mon accélération était très bonne mais dans les 300 dernières mètres, Bennett m'a passé. Il était tout simplement le plus fort. Il n'y a rien à dire quand on est battu par plus fort que soi", a reconnu Van der Sande. Avant d'attaquer, le coureur de 28 ans a évité de justesse la chute qui a gâché les chances de victoire d'une grande partie du peloton. "Ça s'est passé juste devant moi. Je la voyais venir cette chute, ça frottait fort devant moi. Heureusement, j'ai pu l'éviter. Au final, ça n'a pas changé grand-chose. C'est le plus fort qui a gagné. J'ai fait de mon mieux donc je ne peux pas être déçu", a expliqué Van der Sande qui signe son 2e podium dans ce Tour d'Espagne après sa troisième place lors de la 8e étape à Igualada. (Belga)