Après un exigeant premier volet du diptyque asturien samedi, une étape courte mais exigeante attendait dimanche le peloton de la 75e Vuelta, avec notamment une terrible ascension finale sur les pentes de l'Angliru, avec des passages jusqu'à 23,5%. "La dernière ascension a imposé une sélection naturelle", a expliqué Carapaz, vainqueur du Tour d'Italie 2019. "On avait déjà dépensé beaucoup d'énergie samedi. Et c'était une étape très difficile aujourd'hui (dimanche, ndlr). J'ai essayé dans le final, Mas et Carthy ont fait leur effort et j'ai continué à mon rythme pour prendre ces 10 secondes d'avance." Carapaz, prenant le meilleur sur Roglic, sera à nouveau en rouge mardi lors du contre-la-montre. "On a essayé de bouger un peu Roglic. Pour l'instant, on fait une belle Vuelta, on verra comment la suite va se dérouler." Leader au matin de cette 12e étape, Primoz Roglic a donc dû céder sa tunique de leader à Richard Carapaz. "Je n'ai pas passé la meilleure journée mais à l'arrivée, ça va", a déclaré le Slovène. "Je suis content du résultat et maintenant, on se tourne vers le contre-la-montre de mardi, il sera difficile. Je ferai de mon mieux, nous verrons bien la situation à l'issue du chrono." Tenant du titre sur les routes de la Vuelta, 'Rogla' a pu compter sur un solide bloc Jumbo-Visma dans les pourcentages vertigineux de l'Angliru. "Sepp Kuss a été super fort, il aurait pu jouer la victoire mais il est resté avec moi pour m'aider et me supporter. Les gars ont été très forts et on va tenter de continuer comme ça. On a perdu une poignée de secondes mais nous sommes toujours dans la bagarre pour le général." (Belga)

Après un exigeant premier volet du diptyque asturien samedi, une étape courte mais exigeante attendait dimanche le peloton de la 75e Vuelta, avec notamment une terrible ascension finale sur les pentes de l'Angliru, avec des passages jusqu'à 23,5%. "La dernière ascension a imposé une sélection naturelle", a expliqué Carapaz, vainqueur du Tour d'Italie 2019. "On avait déjà dépensé beaucoup d'énergie samedi. Et c'était une étape très difficile aujourd'hui (dimanche, ndlr). J'ai essayé dans le final, Mas et Carthy ont fait leur effort et j'ai continué à mon rythme pour prendre ces 10 secondes d'avance." Carapaz, prenant le meilleur sur Roglic, sera à nouveau en rouge mardi lors du contre-la-montre. "On a essayé de bouger un peu Roglic. Pour l'instant, on fait une belle Vuelta, on verra comment la suite va se dérouler." Leader au matin de cette 12e étape, Primoz Roglic a donc dû céder sa tunique de leader à Richard Carapaz. "Je n'ai pas passé la meilleure journée mais à l'arrivée, ça va", a déclaré le Slovène. "Je suis content du résultat et maintenant, on se tourne vers le contre-la-montre de mardi, il sera difficile. Je ferai de mon mieux, nous verrons bien la situation à l'issue du chrono." Tenant du titre sur les routes de la Vuelta, 'Rogla' a pu compter sur un solide bloc Jumbo-Visma dans les pourcentages vertigineux de l'Angliru. "Sepp Kuss a été super fort, il aurait pu jouer la victoire mais il est resté avec moi pour m'aider et me supporter. Les gars ont été très forts et on va tenter de continuer comme ça. On a perdu une poignée de secondes mais nous sommes toujours dans la bagarre pour le général." (Belga)