Autre particularité de cette saison 2020 chamboulée, la première semaine de la Vuelta est concomitante à la dernière du Tour d'Italie. Cela n'empêche pas le plateau de présenter quelques très beaux noms, Roglic en tête d'affiche. Battu d'un rien par son jeune compatriote Tadej Pogacar sur les routes du Tour, le Slovène, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, pourra compter une nouvelle fois sur l'armada Jumbo-Visma avec, entre autres, les Néerlandais Tom Dumoulin et Robert Gesink, le Néo-Zélandais George Bennett et l'Américain Sepp Kuss. Il aura malgré tout fort à faire, opposé au bloc Ineos Grenadiers de l'Équatorien Richard Carapaz, vainqueur du Giro 2019, et du Britannique Chris Froome, sept grands tours au compteur dont deux Vuelta (2011, 2017). L'équipe britannique voudra sauver une saison compliquée après les abandons d'Egan Bernal au Tour et de Geraint Thomas au Giro. Les grimpeurs, avec le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), les Espagnols Alejandro Valverde, Enric Mas et Marc Soler (Movistar) mais aussi le Russe Aleksandr Vlasov (Astana), seront à surveiller de très près car sept arrivées au sommet sont au programme. Encore faut-il que le peloton puisse arriver au sommet. En effet, le Tourmalet, épilogue de la 6e étape, pointée par beaucoup comme premier moment crucial de cette Vuelta, est actuellement recouvert de neige. La situation sanitaire liée au coronavirus, instable en Espagne, constitue aussi une menace pour la Vuelta qui doit se ponctuer le 8 novembre à Madrid, actuellement quasi bouclée. (Belga)

Autre particularité de cette saison 2020 chamboulée, la première semaine de la Vuelta est concomitante à la dernière du Tour d'Italie. Cela n'empêche pas le plateau de présenter quelques très beaux noms, Roglic en tête d'affiche. Battu d'un rien par son jeune compatriote Tadej Pogacar sur les routes du Tour, le Slovène, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, pourra compter une nouvelle fois sur l'armada Jumbo-Visma avec, entre autres, les Néerlandais Tom Dumoulin et Robert Gesink, le Néo-Zélandais George Bennett et l'Américain Sepp Kuss. Il aura malgré tout fort à faire, opposé au bloc Ineos Grenadiers de l'Équatorien Richard Carapaz, vainqueur du Giro 2019, et du Britannique Chris Froome, sept grands tours au compteur dont deux Vuelta (2011, 2017). L'équipe britannique voudra sauver une saison compliquée après les abandons d'Egan Bernal au Tour et de Geraint Thomas au Giro. Les grimpeurs, avec le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), les Espagnols Alejandro Valverde, Enric Mas et Marc Soler (Movistar) mais aussi le Russe Aleksandr Vlasov (Astana), seront à surveiller de très près car sept arrivées au sommet sont au programme. Encore faut-il que le peloton puisse arriver au sommet. En effet, le Tourmalet, épilogue de la 6e étape, pointée par beaucoup comme premier moment crucial de cette Vuelta, est actuellement recouvert de neige. La situation sanitaire liée au coronavirus, instable en Espagne, constitue aussi une menace pour la Vuelta qui doit se ponctuer le 8 novembre à Madrid, actuellement quasi bouclée. (Belga)