Le top 5 est complété par le Colombien Rigoberto Uran (Education First) et l'Italien Fabio Aru (UEA Team Emirates). Le premier des onze Belges engagés sur cette Vuelta est Dylan Teuns (Bahrain Merida), 11e à 1:43 de Quintana. Les favoris se sont expliqués dans la dernière ascension du jour, placée à 25 km de l'arrivée. Et un groupe de six costauds s'est ensuite détaché sous l'impulsion de Primoz Roglic , piégeant le porteur du maillot rouge Miguel Angel Lopez (Astana), avant que Quintana, vainqueur du Tour d'Espagne 2016 mais passé à côté de son Tour de France cette année (8e) malgré une victoire d'étape, ne s'échappe à 3 km du but. Nicolas Roche déloge le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana) de la 1e place du classement général. Lopez était devenu le premier leader de la Vuelta à la suite de la victoire d'Astana dans le contre-la-montre par équipes de Salinas de Torrevieja samedi. Roche, qui avait déjà porté le maillot rouge une journée en 2013, a deux secondes d'avance sur Quintana au général. Uran est 3e à 8 secondes. Philippe Gilbert (Deceunick-Quick Step) pointe au 24e rang à 1:41. Lundi, la 3e étape ira d'Ibi à Alicante sur une distance de 188 kilomètres. Si le parcours propose deux cols de 3e catégorie, on devrait assister à une arrivée au sprint. Le Tour d'Espagne, remporté en 2018 par le Britannique Simon Yates, se terminera le 15 septembre à Madrid. (Belga)