Roglic a répondu à l'attaque d'Egan Bernal à 60 kilomètres de l'arrivée. "En cyclisme, il y a toujours un risque, beaucoup de choses peuvent se passer. Mais ça c'est bien passé aujourd'hui. Je me suis fait plaisir. C'était une super journée", a expliqué le Slovène. Quand Bernal a attaqué, Roglic n'a "pas trop réfléchi", indique-t-il. "C'est une course.J'y suis juste allé. Quand j'ai réfléchi un peu, je me suis dit que c'était quand même un peu loin, avec une grosse ascension dans le final. Mais bon, c'était parti et ça se passait bien." Roglic a lâché Bernal à un peu plus de 7 km de l'arrivée. "Je n'ai pas décidé de partir d'aussi loin. J'ai juste essayé de courir et d'aller le plus vite possible dans l'ascension. À un moment donné, Egan ne suivait plus et j'y suis allé seul." "Je pense que c'est mon plus beau numéro sur la Vuelta", a poursuivi Roglic. "Encore une fois, j'ai apprécié, avec tous ces supporters sur cette ascension. Sans la pluie, ça aurait été plus sympa, mais c'est comme ça. Cela reste une très belle journée pour nous." Roglic compte 2:22 d'avance sur son plus proche poursuivant au général, Enric Mas. "Ce n'est jamais assez, ce n'est jamais trop, mais c'est bien, on le mérite. Demain il y a encore une étape difficile. Est-ce que ce sera assez dans deux jours? C'est ça la question", a souri Roglic. (Belga)

Roglic a répondu à l'attaque d'Egan Bernal à 60 kilomètres de l'arrivée. "En cyclisme, il y a toujours un risque, beaucoup de choses peuvent se passer. Mais ça c'est bien passé aujourd'hui. Je me suis fait plaisir. C'était une super journée", a expliqué le Slovène. Quand Bernal a attaqué, Roglic n'a "pas trop réfléchi", indique-t-il. "C'est une course.J'y suis juste allé. Quand j'ai réfléchi un peu, je me suis dit que c'était quand même un peu loin, avec une grosse ascension dans le final. Mais bon, c'était parti et ça se passait bien." Roglic a lâché Bernal à un peu plus de 7 km de l'arrivée. "Je n'ai pas décidé de partir d'aussi loin. J'ai juste essayé de courir et d'aller le plus vite possible dans l'ascension. À un moment donné, Egan ne suivait plus et j'y suis allé seul." "Je pense que c'est mon plus beau numéro sur la Vuelta", a poursuivi Roglic. "Encore une fois, j'ai apprécié, avec tous ces supporters sur cette ascension. Sans la pluie, ça aurait été plus sympa, mais c'est comme ça. Cela reste une très belle journée pour nous." Roglic compte 2:22 d'avance sur son plus proche poursuivant au général, Enric Mas. "Ce n'est jamais assez, ce n'est jamais trop, mais c'est bien, on le mérite. Demain il y a encore une étape difficile. Est-ce que ce sera assez dans deux jours? C'est ça la question", a souri Roglic. (Belga)