"Je ne me sens pas au mieux depuis la semaine dernière et depuis ma blessure au Giro (suite à une chute, ndlr), j'ai dû effectuer un long chemin pour m'en remettre et être prêt pour cette course", a confié Mikel Landa cité par son équipe sur les réseaux sociaux mercredi soir. "A Burgos (au départ le 14 août, ndlr), je me sentais bien mais disputer un grand Tour n'est jamais une course comme les autres. Aujourd'hui, j'ai essayé de garder la flamme en essayant de faire partie d'une échappée, mais les sensations n'étaient pas bonnes. Je dois maintenant me fixer de nouveaux objectifs pour la suite et pour revenir à mon meilleur niveau". Mikel Landa avait lourdement chuté lors de la 5e étape du Tour d'Italie le 12 mai et avait été relevé avec une fracture de la clavicule et plusieurs côtes cassées. (Belga)

"Je ne me sens pas au mieux depuis la semaine dernière et depuis ma blessure au Giro (suite à une chute, ndlr), j'ai dû effectuer un long chemin pour m'en remettre et être prêt pour cette course", a confié Mikel Landa cité par son équipe sur les réseaux sociaux mercredi soir. "A Burgos (au départ le 14 août, ndlr), je me sentais bien mais disputer un grand Tour n'est jamais une course comme les autres. Aujourd'hui, j'ai essayé de garder la flamme en essayant de faire partie d'une échappée, mais les sensations n'étaient pas bonnes. Je dois maintenant me fixer de nouveaux objectifs pour la suite et pour revenir à mon meilleur niveau". Mikel Landa avait lourdement chuté lors de la 5e étape du Tour d'Italie le 12 mai et avait été relevé avec une fracture de la clavicule et plusieurs côtes cassées. (Belga)