L'étape proposait onze tours d'un circuit urbain s'achevant sur le Paseo del Prado, tout près du musée du même nom qui fête son bicentenaire. Viviani s'y est imposé au sprint devant le Slovaque Peter Sagan (BORA - hansgrohe) et l'Italien Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo). Le Néerlandais Danny Van Poppel (LottoNL-Jumbo) et le Français Marc Sarreau (Groupama - FDJ) prennent les 4e et 5e places, tandis que le premier Belge est Tom Van Asbroeck (EF Education First-Drapac), 9e. Son coéqupier Tosh Van Der Sande se classe 12e. Simon Yates est quant à lui officiellement devenu le vainqueur du Tour d'Espagne 2018, sa victoire étant assurée depuis la fin de la 20e étape, la dernière en montage, samedi. Simon Yates remporte à 26 ans son premier grand tour. Il termine au général avec 1:46 d'avance sur l'Espagnol Enric Mas (QuickStep Floors) et 2:04 sur le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana). Le top 5 final est complété par le Néerlandais Steven Kruiswijk (LottoNL-Jumbo), 4e à 2:54 et l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), 5e à 4:28. Simon Yates succède à Chris Froome au palmarès de la Vuelta. La Grande-Bretagne a ainsi remporté cette saison les trois Grands Tours de trois semaines après Chris Froome sur le Tour d'Italie puis Geraint Thomas sur le Tour de France et Yates en Espagne. Thomas De Gendt (Lotto Soudal) quitte pour sa part Madrid avec le maillot blanc à pois bleus du meilleur grimpeur, une première pour un coureur belge au Tour d'Espagne. (Belga)