Viviani s'est imposé en costaud devant son compatriote Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo) et le Slovaque Peter Sagan (Bora-hansgrohe). Le Polonais Michal Kwiatkowski conserve le maillot rouge de leader. C'est le premier succès d'étape dans cette Vuelta pour le champion d'Italie qui compte désormais à son palmarès 65 victoires professionnelles, dont 16 cette saison. Sur un parcours en principe favorable aux sprinters malgré la montée d'un première catégorie (le Puerto del Madrono) en début d'étape, six hommes ont tenté le coup dès le départ. Les Français Nans Peters (AG2R-La Mondiale) et Pierre Rolland (Education First-Drapac), ainsi que les Espagnols Jordi Simon (Burgos-BH), Antonio Molina (Caja Rural-Seguros RGA), Luis Angel Mate (Cofidis) et Hector Saez (Euskadi-Murias) ont compté jusqu'à 4 minutes d'avance. Luis Angel Maté est passé en tête du col et accroît son avance au classement du meilleur grimpeur. Pierre Rolland a lâché prise à 50 km du but. Quelques kilomètres plus loin, Victor Campenaerts et Jelle Wallays, deux Lotto-Soudal, sont sortis du peloton avec l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora-hansgrohe) et le Français Alexis Gougeard (AG2 La Mondiale). Mais avec 44 secondes de retard sur Kwiatkowski au général, Campenaerts provoquait la réaction du peloton qui effectuait la jonction à 20 km du but peu après une chute (sans gravité) du champion d'Europe du contre-la-montre. Seul Pöstleberger aura cependant fait de la résistance jusqu'à 5 km du but. Mardi, le peloton reliera Vélez-Málaga au sommet de l'Alfacar dans la Sierra de la Alfaguara sur un parcours de 161,4 km en moyenne montagne. La Vuelta s'achève le 16 septembre à Madrid. (Belga)

Viviani s'est imposé en costaud devant son compatriote Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo) et le Slovaque Peter Sagan (Bora-hansgrohe). Le Polonais Michal Kwiatkowski conserve le maillot rouge de leader. C'est le premier succès d'étape dans cette Vuelta pour le champion d'Italie qui compte désormais à son palmarès 65 victoires professionnelles, dont 16 cette saison. Sur un parcours en principe favorable aux sprinters malgré la montée d'un première catégorie (le Puerto del Madrono) en début d'étape, six hommes ont tenté le coup dès le départ. Les Français Nans Peters (AG2R-La Mondiale) et Pierre Rolland (Education First-Drapac), ainsi que les Espagnols Jordi Simon (Burgos-BH), Antonio Molina (Caja Rural-Seguros RGA), Luis Angel Mate (Cofidis) et Hector Saez (Euskadi-Murias) ont compté jusqu'à 4 minutes d'avance. Luis Angel Maté est passé en tête du col et accroît son avance au classement du meilleur grimpeur. Pierre Rolland a lâché prise à 50 km du but. Quelques kilomètres plus loin, Victor Campenaerts et Jelle Wallays, deux Lotto-Soudal, sont sortis du peloton avec l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora-hansgrohe) et le Français Alexis Gougeard (AG2 La Mondiale). Mais avec 44 secondes de retard sur Kwiatkowski au général, Campenaerts provoquait la réaction du peloton qui effectuait la jonction à 20 km du but peu après une chute (sans gravité) du champion d'Europe du contre-la-montre. Seul Pöstleberger aura cependant fait de la résistance jusqu'à 5 km du but. Mardi, le peloton reliera Vélez-Málaga au sommet de l'Alfacar dans la Sierra de la Alfaguara sur un parcours de 161,4 km en moyenne montagne. La Vuelta s'achève le 16 septembre à Madrid. (Belga)