"C'est incroyable pour moi", déclare Gino Mäder. "Tout est tombé dans mes mains hier. J'étais déjà content d'être parmi les meilleurs grimpeurs de la course, et maintenant je suis assis ici avec le maillot blanc et 5e du classement général, après avoir aidé Jack (Haig])à monter sur le podium. Je suis un peu perdu. C'était un peu inattendu. Je prends, j'espère que ce n'est pas ma dernière fois dans le top 5 d'un Grand Tour. J'essaie de comprendre ce qui s'est passé. Je vais rentrer chez moi, récupérer un peu et peut-être que je réaliserai dans une semaine. C'est une sensation agréable et j'espère que je vais l'avoir à nouveau. Le simple fait de savoir que vous pouvez être avec les meilleurs aide énormément". (Belga)

"C'est incroyable pour moi", déclare Gino Mäder. "Tout est tombé dans mes mains hier. J'étais déjà content d'être parmi les meilleurs grimpeurs de la course, et maintenant je suis assis ici avec le maillot blanc et 5e du classement général, après avoir aidé Jack (Haig])à monter sur le podium. Je suis un peu perdu. C'était un peu inattendu. Je prends, j'espère que ce n'est pas ma dernière fois dans le top 5 d'un Grand Tour. J'essaie de comprendre ce qui s'est passé. Je vais rentrer chez moi, récupérer un peu et peut-être que je réaliserai dans une semaine. C'est une sensation agréable et j'espère que je vais l'avoir à nouveau. Le simple fait de savoir que vous pouvez être avec les meilleurs aide énormément". (Belga)