Il s'agit du troisième top cinq lors des quatre dernières étapes pour Teuns, hyper-offensif en ce début de deuxième semaine. "Le fait que je sois dans l'échappée de mercredi et dans celle de ce jeudi est certainement un point positif mais une quatrième place ne me satisfait pas. Nous sommes sortis avec un bon groupe et nous avons bien collaboré jusqu'à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. Les attaques ont alors commencé mais j'ai décidé de ne pas suivre tout de suite. C'est à 12 km du terme que j'ai vu quatre coureurs qui partaient. J'ai bondi dans leur roue et d'autres coureurs m'ont suivi. C'était un beau groupe mais je sentais très fort, parmi les meilleurs même si il y avait pas mal de bons grimpeurs avec moi. Je pense que j'ai bien dosé mes forces et j'ai bien analysé la situation. J'ai perdu cette étape sur le sprint et ça, c'est frustrant car j'étais avec les meilleurs en montée." Vainqueur de huit épreuves l'an dernier, Teuns est toujours en quête du succès en 2018. Le coureur de 26 ans met en tout cas tout en ?uvre pour y arriver sur les routes espagnoles. "J'ai pris l'échappée les deux derniers jours. Peut-être que je devrais essayer d'épargner un peu d'énergie ces derniers jours. La route vers Madrid est encore longue et il peut encore se passer beaucoup de choses." Juste après avoir franchi la ligne, Teuns a été partiellement impliqué dans la chute provoquée par un individu qui traversait la chaussée dos aux coureurs. "J'ai vu quelqu'un marcher devant Geniez qui est tombé juste après", a expliqué Teuns. "Van Baarle aussi a terminé au sol. J'ai participé aussi à la chute mais j'ai eu de la chance et suis parvenu à rester sur mon vélo. Je m'en suis donc sorti sans problèmes." (Belga)

Il s'agit du troisième top cinq lors des quatre dernières étapes pour Teuns, hyper-offensif en ce début de deuxième semaine. "Le fait que je sois dans l'échappée de mercredi et dans celle de ce jeudi est certainement un point positif mais une quatrième place ne me satisfait pas. Nous sommes sortis avec un bon groupe et nous avons bien collaboré jusqu'à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. Les attaques ont alors commencé mais j'ai décidé de ne pas suivre tout de suite. C'est à 12 km du terme que j'ai vu quatre coureurs qui partaient. J'ai bondi dans leur roue et d'autres coureurs m'ont suivi. C'était un beau groupe mais je sentais très fort, parmi les meilleurs même si il y avait pas mal de bons grimpeurs avec moi. Je pense que j'ai bien dosé mes forces et j'ai bien analysé la situation. J'ai perdu cette étape sur le sprint et ça, c'est frustrant car j'étais avec les meilleurs en montée." Vainqueur de huit épreuves l'an dernier, Teuns est toujours en quête du succès en 2018. Le coureur de 26 ans met en tout cas tout en ?uvre pour y arriver sur les routes espagnoles. "J'ai pris l'échappée les deux derniers jours. Peut-être que je devrais essayer d'épargner un peu d'énergie ces derniers jours. La route vers Madrid est encore longue et il peut encore se passer beaucoup de choses." Juste après avoir franchi la ligne, Teuns a été partiellement impliqué dans la chute provoquée par un individu qui traversait la chaussée dos aux coureurs. "J'ai vu quelqu'un marcher devant Geniez qui est tombé juste après", a expliqué Teuns. "Van Baarle aussi a terminé au sol. J'ai participé aussi à la chute mais j'ai eu de la chance et suis parvenu à rester sur mon vélo. Je m'en suis donc sorti sans problèmes." (Belga)