Devriendt, comme son équipier Pieter Vanspeybrouck, a joué sa carte personnelle dans le final. "Nous avons tous les deux une bonne pointe de vitesse. Nous avons bien joué le coup dimanche, et j'ai voulu l'aider car je n'ai pas oublié qu'il m'avait lancé pour la 3e place à l'Eurométropole Tour. Aujourd'hui (lundi, ndlr), nous avons décidé de sprinter à deux, et ça a payé avec la victoire et une septième place", a expliqué le Belge de 27 ans. Actif chez Wanty-Gobert depuis 2015, Devriendt a expliqué qu'il a bien failli ne pas participer à la course. "J'étais très motivé pour ce Tour d'Autriche, jusque jeudi dernier où j'ai commencé à ressentir une douleur au genou. J'ai hésité à prendre le départ, car les étapes de montagne risquaient d'être trop usantes pour mon genou, où j'ai été précédemment opéré. Je profite de cette victoire et j'espère boucler cette semaine en améliorant ma condition. Après un moins bon printemps, je suis prêt pour une belle fin de saison." Devriendt est deuxième au général, une seconde derrière le leader allemand Jannik Steimle. "Je passe juste à côté du maillot de leader, mais ça n'aurait pas été un cadeau pour l'équipe car nous ne sommes plus que cinq en course", a-t-il ponctué. (Belga)

Devriendt, comme son équipier Pieter Vanspeybrouck, a joué sa carte personnelle dans le final. "Nous avons tous les deux une bonne pointe de vitesse. Nous avons bien joué le coup dimanche, et j'ai voulu l'aider car je n'ai pas oublié qu'il m'avait lancé pour la 3e place à l'Eurométropole Tour. Aujourd'hui (lundi, ndlr), nous avons décidé de sprinter à deux, et ça a payé avec la victoire et une septième place", a expliqué le Belge de 27 ans. Actif chez Wanty-Gobert depuis 2015, Devriendt a expliqué qu'il a bien failli ne pas participer à la course. "J'étais très motivé pour ce Tour d'Autriche, jusque jeudi dernier où j'ai commencé à ressentir une douleur au genou. J'ai hésité à prendre le départ, car les étapes de montagne risquaient d'être trop usantes pour mon genou, où j'ai été précédemment opéré. Je profite de cette victoire et j'espère boucler cette semaine en améliorant ma condition. Après un moins bon printemps, je suis prêt pour une belle fin de saison." Devriendt est deuxième au général, une seconde derrière le leader allemand Jannik Steimle. "Je passe juste à côté du maillot de leader, mais ça n'aurait pas été un cadeau pour l'équipe car nous ne sommes plus que cinq en course", a-t-il ponctué. (Belga)