Cette 46e édition du Tour d'Algarve s'achève dimanche par un contre-la-montre de 20,3 km à Lagoa, pour désigner le successeur du Slovène Tadej Pogacar. Vainqueur jeudi, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) conserve la tête du général prenant soin samedi de contrôler l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-hansgrohe). Ces deux coureurs ainsi que Dan Martin sont crédités du même chrono au général avant avant l'épreuve chronométrée décisive de dimanche. Miguel Angel Lopez est à 1 seconde. Tim Wellens (Lotto Soudal) a fini 10e de l'étape à 21 secondes et pointe en 8e place au général à 19 secondes. Neuf coureurs ont composé l'échappée du jour avec Dries de Bondt (Alpecin-Fenix), qui grappillera des points pour le maillot de la montagne, et Tom Devriendt (Circus-Wanty Gobert) comme coureurs belges. Le groupe s'est disloqué au fil des difficultés. João Rodrigues (W52-FC Porto) a abordé seul la première montée l'Alto do Malhão à plus de 30km du but. S'il passait en tête, le Portugais a été repris à 16 km du but sous l'impulsion de Deceuninck-Quick Step, l'équipe du leader, Remco Evenepoel. La formation de Patrik Lefevere contrôlait ce qu'il restait du peloton jusque dans la dernière côte laissant les meilleurs s'expliquer ensuite dans le dernier kilomètre. (Belga)

Cette 46e édition du Tour d'Algarve s'achève dimanche par un contre-la-montre de 20,3 km à Lagoa, pour désigner le successeur du Slovène Tadej Pogacar. Vainqueur jeudi, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) conserve la tête du général prenant soin samedi de contrôler l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-hansgrohe). Ces deux coureurs ainsi que Dan Martin sont crédités du même chrono au général avant avant l'épreuve chronométrée décisive de dimanche. Miguel Angel Lopez est à 1 seconde. Tim Wellens (Lotto Soudal) a fini 10e de l'étape à 21 secondes et pointe en 8e place au général à 19 secondes. Neuf coureurs ont composé l'échappée du jour avec Dries de Bondt (Alpecin-Fenix), qui grappillera des points pour le maillot de la montagne, et Tom Devriendt (Circus-Wanty Gobert) comme coureurs belges. Le groupe s'est disloqué au fil des difficultés. João Rodrigues (W52-FC Porto) a abordé seul la première montée l'Alto do Malhão à plus de 30km du but. S'il passait en tête, le Portugais a été repris à 16 km du but sous l'impulsion de Deceuninck-Quick Step, l'équipe du leader, Remco Evenepoel. La formation de Patrik Lefevere contrôlait ce qu'il restait du peloton jusque dans la dernière côte laissant les meilleurs s'expliquer ensuite dans le dernier kilomètre. (Belga)