1. Kevin De Bruyne

ON S'INQUIÈTE POUR SON K

Depuis la Coupe du monde russe, on n'a plus jamais vu la peau rouge de KDB s'assortir avec les couleurs du maillot des Diables. Le maître à jouer des Citizens enchaîne les blessures encore plus vite que les caviars, à tel point qu'il a dû laisser les clés du camion skyblue à Bernardo Silva. 1.700 minutes jouées cette saison, c'est trop peu pour rappeler à la planète foot qu'il est devenu le meilleur relayeur du monde. Même si 90 contre Tottenham avaient suffi pour remettre son nom à la table des géants.

2. Obbi Oularé

© BELGA

PAUVRE D'OBBI

Un but toutes les 104 minutes jouées. Dit comme ça, ça fait penser au ratio des meilleurs attaquants européens. Le problème, c'est que ceux-là, ils jouent plus que 104 minutes par saison. Arrivé blessé, retapé à l'automne puis sorti sur blessure au beau milieu de nulle part lors d'un match d'Europa League presque anecdotique en Turquie, Obbi a toujours la poisse collée aux crampons. Petite consolation : finalement, il n'a marqué qu'un but de moins qu'Orlando Sa.

3. Thomas Meunier

© AFP

À NOS ACTES MANQUÉS

Vous connaissez sans doute cette impression. Ce soir, vous décidez de rentrer tôt. Et dans la foulée, vos potes vivent la soirée du siècle. Vous voilà condamnés à la revivre comme spectateur. C'est un peu l'histoire de l'année de Thomas Meunier : suspendu en demi-finale du Mondial contre la France, blessé pour les tragiques huitièmes de finale de C1 contre Manchester United, puis encore absent pour le PSG-Monaco synonyme de titre de champion. Le fameux sens du timing.

Retrouvez l'intégralité des poissards et l'intégralité du Top 100 dans votre Sport/Foot Magazine