1. Nicolae Stanciu : l'addition, svp !

Le transfert le plus cher de l'histoire d'Anderlecht, reparti après une saison et demie jalonnée de trop rares exploits, ça fait forcément tache. Pourtant, le Roumain a du talent. Avec des gestes quasiment inédit sur les pelouses belges. Mais ni Weiler, ni Frutos, ni Vanhaezebrouck n'ont trouvé une place à Stanciu. Trop lent, trop précipité, trop imprécis... Et donc trop cher, au bout du compte. Un mariage raté, conclu avec une sacrée note de frais.

2. Carlinhos : gros gros transfert

CARLINHOS, BELGA
CARLINHOS © BELGA

Arrivé pour sauver le Standard au bout du mercato estival, le Brésilien s'est surtout distingué pour être l'homme au short le plus large du championnat. Pour le reste, presque pas de buts ou de passes décisives à se mettre sous la dent, alors que Carlinhos était censé reprendre le rôle d'Ishak Belfodil, omniprésent la saison dernière. Sacrifié lors du passage au 4-4-2 de Sa Pinto, on voit mal comment il pourrait encore se dessiner un avenir à Sclessin.

3. Daniel Van Buyten : mythe et mytho

DANIEL VAN BUYTEN, BELGAIMAGE
DANIEL VAN BUYTEN © BELGAIMAGE

Conseiller du président aux émoluments royaux, Big Dan a plutôt raté sa première tentative de reconversion. Après avoir saoulé tout Liège à force de placer " Guardiola " une fois tous les cinq mots, il a fini par tirer la révérence en tentant de sauver sa réputation dans une interview coincée quelque part entre la mégalo- et la mythomanie. Depuis, le géant de Froidchapelle est porté disparu. Et c'est peut-être mieux pour le Standard.

Les autres :

Luis Pedro Cavanda : Diable en boîte

Les gardiens de Bruges : par ici la sortie

Guillermo Ochoa : Memo technique

Aleksandar Jankovic : C4 en deux exemplaires

Iñaki Bergara : emploi fictif

Les clubs belges en Coupe d'Europe : sans préliminaires

Georges Leekens : le professionnel

Retrouvez l'intégralité du Top 100 dans votre Sport/Foot Magazine

1. Nicolae Stanciu : l'addition, svp !Le transfert le plus cher de l'histoire d'Anderlecht, reparti après une saison et demie jalonnée de trop rares exploits, ça fait forcément tache. Pourtant, le Roumain a du talent. Avec des gestes quasiment inédit sur les pelouses belges. Mais ni Weiler, ni Frutos, ni Vanhaezebrouck n'ont trouvé une place à Stanciu. Trop lent, trop précipité, trop imprécis... Et donc trop cher, au bout du compte. Un mariage raté, conclu avec une sacrée note de frais.2. Carlinhos : gros gros transfertArrivé pour sauver le Standard au bout du mercato estival, le Brésilien s'est surtout distingué pour être l'homme au short le plus large du championnat. Pour le reste, presque pas de buts ou de passes décisives à se mettre sous la dent, alors que Carlinhos était censé reprendre le rôle d'Ishak Belfodil, omniprésent la saison dernière. Sacrifié lors du passage au 4-4-2 de Sa Pinto, on voit mal comment il pourrait encore se dessiner un avenir à Sclessin.3. Daniel Van Buyten : mythe et mythoConseiller du président aux émoluments royaux, Big Dan a plutôt raté sa première tentative de reconversion. Après avoir saoulé tout Liège à force de placer " Guardiola " une fois tous les cinq mots, il a fini par tirer la révérence en tentant de sauver sa réputation dans une interview coincée quelque part entre la mégalo- et la mythomanie. Depuis, le géant de Froidchapelle est porté disparu. Et c'est peut-être mieux pour le Standard.Les autres : Luis Pedro Cavanda : Diable en boîteLes gardiens de Bruges : par ici la sortieGuillermo Ochoa : Memo techniqueAleksandar Jankovic : C4 en deux exemplairesIñaki Bergara : emploi fictifLes clubs belges en Coupe d'Europe : sans préliminairesGeorges Leekens : le professionnelRetrouvez l'intégralité du Top 100 dans votre Sport/Foot Magazine