10. Reza Ghoochannejhad

Date de naissance: 20 septembre 1987

Nationalité: Iranien

Clubs: Saint-Trond (2011-2013), Standard (2013-2014)

Toujours actif au PEC Zwolle, de l'autre côté de la frontière, Reza ne brille pas que sur les terrains. Hors du pré, l'Iranien suit des études de droit, et apprend le français et l'italien. Une fois les crampons aux pieds, il est avant tout un attaquant dynamique et élégant, qui avait tutoyé les sommets du classement des buteurs à Saint-Trond avant de peiner pour se faire une place au soleil de Sclessin.

9. Junya Ito

Date de naissance: 9 mars 1993

Nationalité: Japonais

Club: Genk (2019-...)

Arrivé au début de l'année 2019 en Belgique, l'ailier a immédiatement impressionné par son style dynamique et ses courses en profondeur. Déterminant dans la course au titre de Genk, avec deux buts et une passe décisive lors des play-offs, il a poursuivi sur sa lancée individuelle malgré les difficultés collectives du Racing, marquant cinq buts et en offrant sept en Pro League cette saison.

8. Eiji Kawashima

Date de naissance: 20 mars 1983

Nationalité: Japonais

Clubs: Lierse (2010-2012), Standard (2012-2015)

En 2010, c'est une véritable star qui débarque au Lierse. Le gardien n'est pas seulement le dernier rempart de son équipe nationale, c'est aussi une égérie pour les campagnes publicitaires au Japon. Son sourire et sa personnalité ont plus marqué la Belgique que ses sorties aériennes. Son style atypique, entre arrêts spectaculaires et toiles retentissantes, ne laissait en tout cas pas indifférent.

7. Kaveh Rezaei

Date de naissance: 5 avril 1992

Nationalité: Iranien

Clubs: Charleroi (2017-2018, 2019-...), Club Bruges (2018-2019)

Douze, quatre et douze. Les chiffres sont là pour résumer les trois saisons belges du buteur iranien. Si son passage dans la Venise du Nord ressemble à une erreur de casting, au coeur d'une année plombée par un deuil familial et des blessures récalcitrantes, le Pays Noir le fait briller de mille feux. Sous Felice Mazzù ou Karim Belhocine, ses buts ont longtemps installé Charleroi sur le podium du championnat.

6. Seol Ki-hyeon

Date de naissance: 8 janvier 1979

Nationalité: Sud-Coréen

Clubs: Antwerp (2000-2001), Anderlecht (2001-2004)

Les débuts belges de Seol ont parfois été difficiles. Le choc culturel est majeur. "Vous devez savoir que je viens d'un pays où on t'applaudit même si tu perds", expliquait l'ailier coréen en 2002. Lobotomisé par Guus Hiddink, qui demandait aux Diables rouges de Corée de se répéter chaque soir devant le miroir qu'ils étaient les meilleurs, il a participé à la folle aventure de son équipe nationale, demi-finaliste du Mondial 2002, grâce à quelques buts importants marqués pour les Mauves.

5. Ryota Morioka

Date de naissance: 12 avril 1991

Nationalité: Japonais

Clubs: Waasland-Beveren (2017-2018), Anderlecht (2018-2019), Charleroi (2019-...)

Brillant pour ses débuts belges sur la pelouse du Freethiel, avec une élégance aussi folle que ses statistiques, le meneur de jeu japonais n'a mis que quelques mois à s'ouvrir les portes d'Anderlecht. Enfermé dans le style automatisé d'Hein Vanhaezebrouck, il a retrouvé la joie de jouer à Charleroi, où son repositionnement devant la défense a donné un nouvel élan à sa carrière, faisant de lui l'un des meilleurs milieux du championnat.

4. Elyaniv Barda

Date de naissance: 15 décembre 1981

Nationalité: Israélien

Club: Genk (2007-2013)

L'attaquant israélien a joué un rôle majeur dans les deux Coupes et le titre de champion remportés par Genk lors de son passage. De retour au pays après ses six saisons belges, et au bout de son contrat, il aurait apprécié rester dans le Limbourg, où il se sentait comme chez lui au fil des ans.

3. Ronny Rosenthal

Date de naissance: 11 octobre 1963

Nationalité: Israélien

Clubs: Club Bruges (1986-1988), Standard (1988-1990)

Vétéran de ce classement, Rocket Ronny est devenu une légende à Bruges lors de la campagne européenne de 1987-1988, quand le Borussia Dortmund est tombé avec fracas dans la Venise du Nord (5-0). Parti plus tard vers l'Angleterre, où il a notamment porté les couleurs de Liverpool, il vit toujours de l'autre côté de la Manche, et a notamment enfilé le costume d'agent parmi ses pistes de reconversion.

2. Eli Ohana

Date de naissance: 1 février 1964

Nationalité: Israélien

Club: Malines (1987-1991)

La campagne européenne de Malines en Coupe des Coupes sera à jamais marquée du sceau de l'Israélien. Buteur en demi-finale contre l'Atalanta, à l'assist pour Piet den Boer en finale contre l'Ajax, il a illuminé l'année 1988 des Sang et Or. Sur le toit du continent à 24 ans, l'ailier gauche a ensuite stagné, rangeant au placard ses rêves de Calcio pour finir par retourner à Jérusalem via Braga.

1. Lior Refaelov

Date de naissance: 26 avril 1986

Nationalité: Israélien

Clubs: Club Bruges (2011-2018), Antwerp (2018-...)

Présent en Belgique depuis près de dix ans, Lior Refaelov facture des chiffres impressionnants.77 buts et 71 passes décisives en 302 matches. Décisif presque une fois tous les deux matches. Auteur d'un but devenu légendaire aux yeux brugeois en finale de la Coupe contre Anderlecht pour offrir le trophée au Club dans les arrêts de jeu, l'Israélien est un joueur élégant, qui a séduit les suiveurs sous deux des maillots les plus prestigieux de Flandre.

Date de naissance: 20 septembre 1987Nationalité: IranienClubs: Saint-Trond (2011-2013), Standard (2013-2014)Toujours actif au PEC Zwolle, de l'autre côté de la frontière, Reza ne brille pas que sur les terrains. Hors du pré, l'Iranien suit des études de droit, et apprend le français et l'italien. Une fois les crampons aux pieds, il est avant tout un attaquant dynamique et élégant, qui avait tutoyé les sommets du classement des buteurs à Saint-Trond avant de peiner pour se faire une place au soleil de Sclessin.Date de naissance: 9 mars 1993 Nationalité: JaponaisClub: Genk (2019-...)Arrivé au début de l'année 2019 en Belgique, l'ailier a immédiatement impressionné par son style dynamique et ses courses en profondeur. Déterminant dans la course au titre de Genk, avec deux buts et une passe décisive lors des play-offs, il a poursuivi sur sa lancée individuelle malgré les difficultés collectives du Racing, marquant cinq buts et en offrant sept en Pro League cette saison.Date de naissance: 20 mars 1983Nationalité: JaponaisClubs: Lierse (2010-2012), Standard (2012-2015)En 2010, c'est une véritable star qui débarque au Lierse. Le gardien n'est pas seulement le dernier rempart de son équipe nationale, c'est aussi une égérie pour les campagnes publicitaires au Japon. Son sourire et sa personnalité ont plus marqué la Belgique que ses sorties aériennes. Son style atypique, entre arrêts spectaculaires et toiles retentissantes, ne laissait en tout cas pas indifférent.Date de naissance: 5 avril 1992Nationalité: IranienClubs: Charleroi (2017-2018, 2019-...), Club Bruges (2018-2019)Douze, quatre et douze. Les chiffres sont là pour résumer les trois saisons belges du buteur iranien. Si son passage dans la Venise du Nord ressemble à une erreur de casting, au coeur d'une année plombée par un deuil familial et des blessures récalcitrantes, le Pays Noir le fait briller de mille feux. Sous Felice Mazzù ou Karim Belhocine, ses buts ont longtemps installé Charleroi sur le podium du championnat.Date de naissance: 8 janvier 1979Nationalité: Sud-CoréenClubs: Antwerp (2000-2001), Anderlecht (2001-2004)Les débuts belges de Seol ont parfois été difficiles. Le choc culturel est majeur. "Vous devez savoir que je viens d'un pays où on t'applaudit même si tu perds", expliquait l'ailier coréen en 2002. Lobotomisé par Guus Hiddink, qui demandait aux Diables rouges de Corée de se répéter chaque soir devant le miroir qu'ils étaient les meilleurs, il a participé à la folle aventure de son équipe nationale, demi-finaliste du Mondial 2002, grâce à quelques buts importants marqués pour les Mauves.Date de naissance: 12 avril 1991Nationalité: JaponaisClubs: Waasland-Beveren (2017-2018), Anderlecht (2018-2019), Charleroi (2019-...)Brillant pour ses débuts belges sur la pelouse du Freethiel, avec une élégance aussi folle que ses statistiques, le meneur de jeu japonais n'a mis que quelques mois à s'ouvrir les portes d'Anderlecht. Enfermé dans le style automatisé d'Hein Vanhaezebrouck, il a retrouvé la joie de jouer à Charleroi, où son repositionnement devant la défense a donné un nouvel élan à sa carrière, faisant de lui l'un des meilleurs milieux du championnat.Date de naissance: 15 décembre 1981Nationalité: IsraélienClub: Genk (2007-2013)L'attaquant israélien a joué un rôle majeur dans les deux Coupes et le titre de champion remportés par Genk lors de son passage. De retour au pays après ses six saisons belges, et au bout de son contrat, il aurait apprécié rester dans le Limbourg, où il se sentait comme chez lui au fil des ans.Date de naissance: 11 octobre 1963Nationalité: IsraélienClubs: Club Bruges (1986-1988), Standard (1988-1990)Vétéran de ce classement, Rocket Ronny est devenu une légende à Bruges lors de la campagne européenne de 1987-1988, quand le Borussia Dortmund est tombé avec fracas dans la Venise du Nord (5-0). Parti plus tard vers l'Angleterre, où il a notamment porté les couleurs de Liverpool, il vit toujours de l'autre côté de la Manche, et a notamment enfilé le costume d'agent parmi ses pistes de reconversion.Date de naissance: 1 février 1964Nationalité: IsraélienClub: Malines (1987-1991)La campagne européenne de Malines en Coupe des Coupes sera à jamais marquée du sceau de l'Israélien. Buteur en demi-finale contre l'Atalanta, à l'assist pour Piet den Boer en finale contre l'Ajax, il a illuminé l'année 1988 des Sang et Or. Sur le toit du continent à 24 ans, l'ailier gauche a ensuite stagné, rangeant au placard ses rêves de Calcio pour finir par retourner à Jérusalem via Braga.Date de naissance: 26 avril 1986Nationalité: IsraélienClubs: Club Bruges (2011-2018), Antwerp (2018-...)Présent en Belgique depuis près de dix ans, Lior Refaelov facture des chiffres impressionnants.77 buts et 71 passes décisives en 302 matches. Décisif presque une fois tous les deux matches. Auteur d'un but devenu légendaire aux yeux brugeois en finale de la Coupe contre Anderlecht pour offrir le trophée au Club dans les arrêts de jeu, l'Israélien est un joueur élégant, qui a séduit les suiveurs sous deux des maillots les plus prestigieux de Flandre.