"Je suis très fier d'elle", a-t-il dit à Belga à la sortie du court. "J'étais, en fait, déjà très heureux qu'elle se soit hissée dans le tableau final. Nous savions que Sasnovich était une adversaire jouable, à condition de faire une bonne prestation. Et je dois dire que Greet a très bien respecté le plan tactique. Le but était d'être agressive, tout en apportant de la variété, et d'aller l'attaquer sur son coup plus faible, le coup droit. Mis à part la fin du deuxième set, Greet a aussi très bien servi. Et dans le troisième set, elle a réussi à garder son sang-froid et a continué à se battre aux moments importants. C'est là qu'on remarque les progrès réalisés ces derniers mois." Et maintenant, place à la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 26), l'une des jeunes qui montent à la WTA, finaliste à Shenzhen et lauréate à Hobart lors des deux premiers tournois de 2020. "Oui, ce ne sera pas évident", a poursuivi l'Anversois. "Elle a gagné le tournoi de Hobart la semaine dernière. Greet aura donc encore moins à perdre. Alison (NdlR : Van Uytvanck) l'a déjà rencontrée l'an dernier. On la connait donc un peu. Elle a connu une progression phénoménale. Elle est très agressive et sert bien. Elle est grande. Greet devra donc être très solide et tâcher de la dérégler. Mais bon, pas de stress. Tout ce qui arrive désormais sera du bonus." (Belga)

"Je suis très fier d'elle", a-t-il dit à Belga à la sortie du court. "J'étais, en fait, déjà très heureux qu'elle se soit hissée dans le tableau final. Nous savions que Sasnovich était une adversaire jouable, à condition de faire une bonne prestation. Et je dois dire que Greet a très bien respecté le plan tactique. Le but était d'être agressive, tout en apportant de la variété, et d'aller l'attaquer sur son coup plus faible, le coup droit. Mis à part la fin du deuxième set, Greet a aussi très bien servi. Et dans le troisième set, elle a réussi à garder son sang-froid et a continué à se battre aux moments importants. C'est là qu'on remarque les progrès réalisés ces derniers mois." Et maintenant, place à la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 26), l'une des jeunes qui montent à la WTA, finaliste à Shenzhen et lauréate à Hobart lors des deux premiers tournois de 2020. "Oui, ce ne sera pas évident", a poursuivi l'Anversois. "Elle a gagné le tournoi de Hobart la semaine dernière. Greet aura donc encore moins à perdre. Alison (NdlR : Van Uytvanck) l'a déjà rencontrée l'an dernier. On la connait donc un peu. Elle a connu une progression phénoménale. Elle est très agressive et sert bien. Elle est grande. Greet devra donc être très solide et tâcher de la dérégler. Mais bon, pas de stress. Tout ce qui arrive désormais sera du bonus." (Belga)