Il s'agit déjà du deuxième succès de la saison pour Sagan, déjà vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne (1.HC) Sept coureurs ont animé l'échappée du jour: Andrij Grivko, Mirco Maestri, Luca Wackermann, Kohei Uchima, Alexis Gougeard, Mattia Frapporti et Iuri Filo. Leur avance n'a cependant jamais dépassé les 5 minutes sur un peloton contrôlé par les équipes des sprinters et les équipiers de Van Avermaet. Kohei Uchima a été le premier à perdre le contact. Les plus résistants ont été Gougeard, Grivko et Filosi, le dernier à être rejoint à 17,9 kilomètres de l'arrivée. Sagan, visiblement remis de ses petits ennuis de santé de samedi dernier aux Strade Bianche, a alors placé une banderille en descente, provoquant une réaction immédiate de Van Avermaet. Quick Step Floors jouait la carte Gaviria avec la contribution active de Boonen. Tous les deux allaient cependant chuter et assister en spectateurs à la nette victoire au sprint de Sagan devant Viviani et notre compatriote Jurgen Roelandts. Sagan, deuxième du classment général l'an dernier, avait déjà enlevé cinq succès partiels à la Course des deux Mers (1 en 2012, 2 en 2013, 1 en 2014 et 1 en 2015). La 4e étape de 171 kilomètres conduira samedi les coureurs de Monalto di Crasto, à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer, à 1.675 mètres, au sommet du Monte Terminillo, au terme d'une ascension de 16 kilomètres. Ils auront au préalable eu l'occasion de s'échauffer dans les montées de La Colonnetta et de Pié Di Morra. (Belga)

Il s'agit déjà du deuxième succès de la saison pour Sagan, déjà vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne (1.HC) Sept coureurs ont animé l'échappée du jour: Andrij Grivko, Mirco Maestri, Luca Wackermann, Kohei Uchima, Alexis Gougeard, Mattia Frapporti et Iuri Filo. Leur avance n'a cependant jamais dépassé les 5 minutes sur un peloton contrôlé par les équipes des sprinters et les équipiers de Van Avermaet. Kohei Uchima a été le premier à perdre le contact. Les plus résistants ont été Gougeard, Grivko et Filosi, le dernier à être rejoint à 17,9 kilomètres de l'arrivée. Sagan, visiblement remis de ses petits ennuis de santé de samedi dernier aux Strade Bianche, a alors placé une banderille en descente, provoquant une réaction immédiate de Van Avermaet. Quick Step Floors jouait la carte Gaviria avec la contribution active de Boonen. Tous les deux allaient cependant chuter et assister en spectateurs à la nette victoire au sprint de Sagan devant Viviani et notre compatriote Jurgen Roelandts. Sagan, deuxième du classment général l'an dernier, avait déjà enlevé cinq succès partiels à la Course des deux Mers (1 en 2012, 2 en 2013, 1 en 2014 et 1 en 2015). La 4e étape de 171 kilomètres conduira samedi les coureurs de Monalto di Crasto, à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer, à 1.675 mètres, au sommet du Monte Terminillo, au terme d'une ascension de 16 kilomètres. Ils auront au préalable eu l'occasion de s'échauffer dans les montées de La Colonnetta et de Pié Di Morra. (Belga)